Journal de bord d’un Digital Nomad en Déconfinement

Ce journal fait suite au journal de bord du confinement qui permet de documenter mes 54 jours de confinement liés à l’épidémie de covid19.

Même logique pour ce journal de déconfinement : garder trace des évènements qui vont suivre.
J’espère qu’il sera moins chargé en actualité et qu’un retour à la normal permettra de la clôturer rapidement.

11 mai 2020 – Déconfinement jour 1 : Nous sommes restés tranquillement à l’appartement donc le déconfinement n’a absolument rien changé pour nous. La seule différence appréciable c’est que je n’ai pas eu besoin de faire une attestation de sortie lors de mon footing en fin de journée. Il y avait nettement plus de monde que lors de mes sorties pendant le confinement, tant d’un point de vue trafic routier que piéton. La plupart des gens que j’ai croisé portaient un masque mais pas tout le monde. Il est possible que certaines personnes souhaitant en porter n’ont pas encore pu s’en procurer. J’ai vu sur Facebook que la mairie en avait distribué directement à domicile ces derniers jours mais ils n’ont pas l’air d’être passés par notre appartement.

Le trafic dans les transports en commun semble s’être plutôt bien passé. Sans surprise, le RER et la ligne 13 ont été les points de tension où la distanciation sociale n’a pas pu être respectée lors des heures de pointe.

J’ai été agréablement surpris de découvrir sur Twitter des photos des équipes « gel service » permettant aux voyageurs de se désinfecter les mains.

Le coronavirus qui a provoqué la chute de l’économie et donc du prix du pétrole est une catastrophe absolue pour les pays qui dépendent des exportations de pétrole. C’est le cas de l’Arabie Saoudite donc l’industrie pétrolière représente 31% du PIB et 79% des exportations. Le royaume vient d’annoncer la suppression de l’allocation universelle dont bénéficiait chaque citoyen (je n’ai pas réussi à trouver le montant) et de tripler la TVA qui va passer de 5 à 15%. Enorme serrage de vis !

12 mai 2020 – Déconfinement jour 2 : On a fait nos boulets aujourd’hui. Dans la journée, nous avons entendu quelqu’un frapper à une porte pensant que c’était celle du voisin. Ce n’est que plusieurs heures plus tard en sortant faire mon footing que nous avons compris que c’était des agents de la mairie qui passaient pour nous remettre des masques ! C’est raté mais bravo à la mairie des Lilas qui a fait le job !

Après la reprise des enseignants hier, c’est une (petite) partie des enfants qui a repris le chemin de l’école. L’image du jour, c’est cette cour de récréation dont l’espace de chaque enfant est délimité au sol pour respecter la distanciation. Une prison sans mur… à l’école… quelle tristesse ! La comparaison est complètement déplacée mais en voyant cette photo j’ai instantanément pensé à la prison pour terroristes (présumés) de Guantanamo. Les premiers mois, avant que des constructions en dur ne prennent le relai, les prisonniers étaient enfermés en extérieur dans des cages individuelles

16 mai 2020 – Déconfinement jour 6 : Les deux dernier jours ont été bien chargés avec notre déménagement à Rouen. Le confinement ayant eu temporairement de notre minimalisme, s’ajoutent à nos deux valises habituelles de la nourriture, des bouquins, le matériel DIY d’Anh et même une table. Impossible de tout transporter en train nous avons donc loué une voiture. Avant-hier matin je suis donc allé récupérer la voiture de location à pied pour éviter de prendre le métro, 35 minutes à pied. Chargement de la voiture puis départ vers Rouen après un détour pour rendre les clés de l’appartement.

Nous utilisons Waze pour obtenir un itinéraire évitant l’autoroute : paysages plus sympas, pas de péage, à peine 20 minutes de trajet en plus et moins de risques de contrôle. Même si notre motif de déplacement est probablement valable, on est un peu border dépassant légèrement le rayon de 100 km.

Une fois arrivée à Rouen, le déménagement a été sportif avec 5 étages sans ascenseur.

Le jeu en vaut la chandelle puisque la vue depuis notre loft sur l’abbatiale Saint-Ouen est absolument magnifique. Notre logement est grand, confortable et hyper lumineux. On était bien installé aux Lillas mais c’est sans comparaison possible avec notre nouvelle habitation. Nous sommes situés dans l’hyper centre et rester ici jusqu’à fin juillet est une perspective agréable.

Nous sommes partis à Rouen (à plus ou moins 100km à vol d'oiseau de Paris) et y resterons au moins jusqu'à fin Juillet. …

Publiée par Tour du monde 5 continents sur Mardi 19 mai 2020

Le lendemain matin, je fais le trajet inverse pour rendre la voiture de location. Comme je n’étais pas pressé, qu’il faisait beau et que je voulais éviter au maximum les transports en commun, j’ai traversé la moitié de Paris à pieds pour rejoindre la gare Saint Lazare.

J’ai pu voir les mesures prises pour la distanciation sociale comme devant cette école.

Devant la gare Saint Lazare, un banc sur deux est condamné.

Et dans la gare en elle même qui est bien organisée avec notamment des distributeurs de gel sans contact.

Petit coup de stress ne voyant pas mon train affiché sur les écrans. A la billetterie on m’indique « qu’il a dû être supprimé ». Coup de chance, on me propose d’en prendre un qui part dans 10 minutes, soit 30 minutes avant mon train initialement prévu.

Le trajet se déroule sans encombre avec également un siège sur deux condamnés et l’obligation de porter un masque.

Ces deux journées entre Rouen et Paris m’ont permis de ressentir la différence entre une « zone verte » et une « zone rouge » avec forte densité de population. Clairement, la tension est beaucoup plus palpable à Paris où j’estime à plus de 90% des gens portant un masque alors qu’on doit être à moins de 50% à Rouen. A Paris j’ai croisé de plus en plus de personnes avec des visières en plastique. On a une allure absolument ridicule en portant un tel dispositif mais c’est probablement le plus efficace / confortable car clairement, porter un masque plusieurs heures, c’est loin d’être idéal.

Si le port des masques semble rentrer dans les habitudes, il y a encore du travail à faire sur leur bonne utilisation. On croise sans cesse des gens le mettant uniquement sur la bouche sans recouvrir le nez, sur le menton ou même sur le front (comme des lunettes de soleil qu’on n’utilise pas). J’ai même vu des amis baisser leurs masques pour… se faire la bise !

A Rouen, même si le port du masque n’est pas généralisé, il est obligatoire dans toutes les boutiques où nous nous sommes rendus avec généralement distribution de gel à l’entrée.

Nous sommes vraiment contents d’avoir changé de ville d’autant plus qu’une réouverture des restaurants pour le 2 juin est évoquée dans les « zones vertes ». Les plages commencent à réouvrir et on en profitera sûrement en louant une voiture pour s’y rendre. Le premier ministre a également indiqué que les français pourraient partir en vacances en juillet et en août. Si ça se confirme, on commencera à envisager des vacances en août.

Notre nouvelle vie déconfinée s’organise : Anh s’est installée un atelier digne d’un professionnel. Ça lui plaît tellement qu’elle a pu envisager un projet XXL : une fleur géante !

J’ai pu déposer mon Macbook en réparation et comme on reste 2 mois 1/2 je me suis même offert le luxe d’acheter un écran pour pouvoir travailler en double écran (19 € l’écran d’occasion chez Cash Express !).

L’INSEE a publié un graphique très intéressant sur la mortalité quotidienne des 10 dernières années comparée à quelques épisodes marquants. Ce qui me marque c’est l’impressionnant pic de mortalité lors de la fameuse canicule de 2003 mais qui est très bref dans le temps. La « surface de mortalité » du covid19 est comparable à celle de la grippe de Hong Kong de 1969 alors que les mesures prises à l’époque étaient sans commune mesure avec celles d’aujourd’hui ce qui tend à montrer la dangerosité du covid19 (même si il faudrait corriger les chiffres en prenant en compte l’augmentation de la population.

18 mai 2020 – Déconfinement jour 8 : Qu’est ce qu’on est content d’être à Rouen ! Notre appartement est magnifique, nous sommes à proximité immédiate de tout. Faire mon footing quotidien en longeant la Seine est un vrai petit bonheur.

En plus de ça, sans avoir fait exprès, on se retrouve dans une des zones françaises les moins touchées par l’épidémie. Depuis le déconfinement, 25 nouveaux clusters ont été identifiés un peu partout en France, sauf en Corse et en Normandie où nous sommes actuellement. Même si on n’est pas particulièrement inquiets et qu’on prend toutes nos précautions, ça ajoute de la tranquillité d’esprit mine de rien.

Tout ça nous pousse à l’optimisme et on commence à préparer nos vacances d’août. Ce sera un road trip en France et je viens de réserver notre voiture avec une location Leclerc dont on a déjà testé les services à plusieurs reprises.

Fun fact du jour, la chaîne de supermarchés américaine Wallmart nous explique que la vente de chemises, vestes et t-shirts a explosé alors que les ventes de pantalons et jupes sont stables, je vous laisse découvrir l’explication ci-dessous.

21 mai 2020 – Déconfinement jour 11 : Ca fait des années que ne j’ai pas eu un espace de travail comme celui-ci ! C’était mon quotidien auparavant mais depuis notre départ en vadrouille il y a 4 ans, je dois me contenter d’un petit ordinateur portable 13″. Comme on reste deux mois 1/2 au même endroit, ce qui est exceptionnel, je suis allé m’acheter un écran d’occasion chez Cash Express (19 € !). A ce prix là, ça aurait été dommage de se priver (on va le revendre à Cash Express avant notre départ).

La vie en communauté s’organise avec ces nouvelles contraintes de distanciation sociale. Les plages par exemple vont organiser des espaces individuels comme dans cet exemple à la Grande Motte. Il va falloir s’y habituer…

Si on ressent une certaine euphorie dû au retour d’une certaine liberté de mouvement, il va falloir attendre encore quelques jours pour voir si on ne subit pas une nouvelle vague de contamination. Après deux mois de confinement beaucoup ne résistent pas aux retrouvailles avec leurs proches. Comme la durée d’incubation du virus est de 2 semaines, impossible pour l’instant de connaître l’impact du déconfinement.

Si la courbe du nombre de victimes quotidiennes est en forte diminution en France et se stabilise en Europe, la courbe mondiale reste linéaire et explose dans certains pays comme le Brésil. On risque de vivre encore de longs mois avec ce virus comme épée de Damoclès.

22 mai 2020 – Déconfinement jour 12 : Graphique incroyable que je découvre aujourd’hui : le volume d’émissions de C02 le 7 avril dernier (au moment où la majorité de l’humanité était confinée et l’économie mondiale à l’arrêt) correspond à celui de 2006 avec une économie qui tournait a plein régime. Ca donne une idée de l’incroyable progression qu’il y a eu en 14 ans et l’immensité du défi qui est devant nous pour réduire notre impact sur le climat.

Côté politique, il n’y avait sûrement pas de bonne solution concernant les élections municipales. Le gouvernement a décidé que la moins mauvaise solution était d’organiser le second tour le 28 juin prochain. Pour rappel, le premier tour avait été maintenu dans l’incompréhension générale le 15 mars la veille de l’annonce du confinement. La participation risque d’être très faible. De notre côté nous ne voterons pas car nous sommes toujours sur les listes électorales parisiennes et on se sent de toute façon peu concernés par des élections locales d’une ville dans laquelle nous ne vivons plus.

24 mai 2020 – Déconfinement jour 14 : Le coronavirus m’aura fait découvrir les unes spectaculaires du New York Times. Alors que les Etats-Unis vont bientôt franchir la barre symbolique des 100 000 victimes, le quotidien affiche sur sa couverture le nom de 1000 victimes (1% seulement du total !) ainsi que quelques mots pour décrire qui ils étaient. L’idée est de rappeler que derrière les statistiques il y a un nombre incalculable de drames humains.

De notre côté, après près de 3 mois de crise, on commence vraiment à en voir le bout et on recommence enfin à planifier des projets. Dans 10 jours, nous louons une voiture pour deux jours afin de visiter les alentours de Rouen et d’aller voir la mer. On prépare également notre itinéraire pour nos vacances d’août durant lequel on compte faire un tour de France. Nous ne réservons rien à l’avance pour être le plus flexible possible. A l’exception de la cinéscenie, le célèbre spectacle du Puy du Fou. J’ai assisté à ce spectacle quand j’étais ado mais ce n’est pas le cas d’Anh, le spectacle était déjà complet quand on a visité le parc ensemble. On est très excités à la perspective de ces vacances et on croise les doigts pour que le virus ne nous réserve pas de mauvaises surprises.

Anh continue son atelier de fleurs en papier, dont une deuxième fleur géante (vous pouvez la suivre sur Instagram @mehachcom)

27 mai 2020 – Déconfinement jour 17 : J’ai récupéré mon ordinateuuuuuuur !!!! Tombé en panne au tout début du déconfinement, je l’avais déposé en réparation en arrivant à Rouen il y a une dizaine de jours. Ca fait du bien car l’ordinateur que j’utilisais en dépannage était bien plus lent. Je retrouve un ordi quasi neuf car « on a tout changé sauf l’écran » dixit le vendeur. Autre bonne surprise, alors que je m’attendais à y être de ma poche (j’ai découvert que les garantis pour les entreprises étaient de 12 mois vs 24 mois pour les particuliers), je n’ai eu à payer que la trentaine d’euros de prise en charge. J’ai passé une bonne partie de l’après-midi à tout réinstaller et suis de nouveau opérationnel.

Ces derniers jours, on parle beaucoup d’Eric Raoult, ce fameux professeur qui a défrayé la chronique depuis le début de ma crise en affirmant avoir trouvé un remède contre le coronavirus : la chloroquine. Les débats ont été acharnés entre fervents partisans et détracteurs agacés du manque de preuves scientifiques.

Les jeux semblent faits puisque plusieurs études ces dernières semaines tendent à montrer l’absence de résultats au mieux, de sérieux effets secondaires au pire du traitement. Dans une interview lunaire sur LCI, le professeur Raoult s’entête en dépit du bon sens et semble ne pas faire le deuil de ce qu’il a sans doute en toute bonne foi cru être une découverte qui allait soigner la planète.

28 mai 2020 – Déconfinement jour 18 : Emmanuel Macron avait dit que nous étions en guerre, le 2 juin prochain devrait donc ressembler à une libération. Le premier ministre a annoncé la prochaine phase de déconfinement. Première nouvelle : la fameuse « carte de déconfinement » a bien évoluée. Toute la France est désormais en zone verte sauf Mayotte, la Guyane et l’Ile de France qui sont en orange.

A partir de mardi prochain donc, la plupart des interdictions vont être levées : les restaurants et bars vont réouvrir (uniquement les terrasses dans le cas des zones oranges), les parcs, les jardins, les musées, les piscines, les salles de spectacles, … la vie va reprendre ! D’autant que la limitation de déplacement dans un rayon de 100 km disparaît également.

Il y a encore quelques restrictions : les cinémas par exemple ne vont pas réouvrir et les rassemblements resteront limités à 10 personnes mais ça va faire du bien !

La presse américaine continue à nous faire profiter de unes magnifiques, c’est cette fois-ci The Washington Post qui se fait remarquer alors que les Etats-Unis viennent de franchir la barre symbolique des 100 000 victimes.

29 mai 2020 – Déconfinement jour 19 : En faisant mon petit footing matinal, j’ai pu constater que certains restaurants se préparaient pour la réouverture de mardi. Les mesures sanitaires vont être assez drastiques avec par exemple une distance minimale d’un mètre entre chaque table. Même si je meurs d’envie de retourner au restaurant, pas sûr que je sois très motivé pour m’enfermer dans une salle de restaurant avec d’autres clients à proximité. Je pense qu’on va privilégier les repas en terrasse dans un premier temps.

La fameuse application StopCovid devrait être disponible ce week-end. Le principe de cette application est d’enregistré l’identifiant anonymisé des personnes dont vous allez être à proximité plus de X minutes (typiquement dans un restaurant ou lors d’un voyage en transport en commun). Si vous contractez le coronavirus, il sera ainsi possible de les notifier pour qu’ils aillent se faire tester. C’est la technologie bluetooth qui va être utilisée avec une portée de 10 mètres environ.

Pour qu’une telle application soit efficace, il faut qu’elle soit massivement utilisée et c’est loin d’être gagné. On peut déjà penser que c’est un peu tard, cette application aurait été très utile avant le confinement, il y a 3 mois. D’autre part, la transparence promise sur la mise à disposition du code source n’est pour le moment pas respectée. C’est un point important : le gouvernement a indiqué que les autorités ne récupèreront pas les données de localisation des individus (ce qui représenterait une surveillance massive de la population). Pour le vérifier, il faut pouvoir auditer le code source. Sans ça, il est peu probable que j’utilise l’application.

1er juin 2020 – Déconfinement jour 22 : L’ouverture des restaurants et la fin de la limitation de déplacement de 100 kilomètres, c’est pour demain !

Etant donné la limite de clientèle que vont subir les restaurants à cause du besoin de distance minimum entre les tables, autorisation a été donnée de s’installer sur l’espace public sans aucune demande administrative préalable. Les terrasses vont donc fleurir partout, quitte à le faire avec des tables pas toujours assortie !

Avant-hier soir, nous avons dîné chez nos amis A. et N. qui vivent à Rouen avec leur fils A. , ça faisait bien longtemps qu’on n’avait pas vu des visages connus ! Aujourd’hui ils nous ont proposé de faire un pique-nique à Varengeville-sur-Mer, qu’est ce que ça fait du bien de retrouver la nature et la mer !

Niveau international, l’épidémie ebola est de retour en République Démocratique du Congo et les Etats-Unis s’embrasent suite à la mort, filmée, de Georges Floyd lors d’une interpellation policière.

Et dire qu’on n’en est qu’à la moitié de l’année 2020…

3 juin 2020 – Déconfinement jour 23 : Depuis hier l’application Stop Covid est disponible. Anecdote marrante : il y a eu un petit retard dans le lancement et pendant quelques heures, seule l’application équivalente pour la Catalogne était disponible dans les app stores lorsqu’on recherchait « stop covid ». Du coup, elles ont été téléchargées par des français qui ont mis des commentaires négatifs se plaignant que l’application ne soit pas en français !

J’ai téléchargé l’application histoire de voir à quoi ça ressemblait avant de la désinstaller. Je changerai peut-être mon fusil d’épaule car l’intégralité du code source a été rendue publique ce qui n’était pas le cas auparavant. Si aucun loup n’est détecté, pas trop de raison que je ne l’utilise pas.

Anh nous as acheté des masques jetables. On a déjà 3 masques en tissu réutilisables chacun mais comme il faut les laver après chaque usage, on est régulièrement en rupture. Même si à Rouen l’usage des masques est en chute libre (sauf dans les magasins et transports en communs), ça nous servira en août lors de nos vacances itinérantes durant lesquelles on sera à l’extérieur toute la journée et on n’aura pas de machine à laver à disposition.

4 juin 2020 – Déconfinement jour 24 : Aujourd’hui nous avons loué une voiture pour visiter un peu les environs. Qu’est ce que ça fait du bien de bouger et de jouer aux touristes de nouveau ! Ces quatre dernières années, nous avons voyagé en permanence à l’étranger. Ça fait désormais 3 mois que nous sommes « bloqués » en France et le dépaysement nous manque ! Mais que la France est belle, c’est un avant-goût de nos vacances « tour de France » en août, on a hâte d’y être !

Cette excursion a également été l’occasion de notre premier déjeuner au restaurant depuis leur réouverture. Pour ma part, mon dernier restaurant remontait au 12 mars dernier, soit presque 3 mois. Je pense qu’un tel délai entre deux restaurants n’était pas arrivé depuis que j’ai quitté le cocon familial il y a 15 ans ^^.

5 juin 2020 – Déconfinement jour 25 : Deuxième jour d’escapade en voiture, on a eu la chance de passer entre les gouttes. Nous sommes passés à IKEA pour nous acheter deux sièges de bureau, les chaises qu’on a dans notre Airbnb étant peu confortables. Heureusement qu’on doit rendre l’appartement fin juillet car à ce rythme, on était en train de redevenir sédentaire !

La bonne nouvelle du jour vient du conseil scientifique consulté par le gouvernement pendant toute la crise. Selon lui, même si le virus circule toujours, l’épidémie est sous contrôle. Le conseil va même jusqu’à exclure un reconfinement en cas de deuxième vague. Ca sent bon le retour à la normalité !

14 juin 2020 – Déconfinement jour 34 : Je n’écris plus très régulièrement car la vie a repris presque de manière normal. Depuis quelques jours, il y a des manifestations importantes pour protester contre les violences policières. C’est saisissant de voir ces images de foule compact après ces mois de distanciations sociales.

Il y a quelques jours, dans une interview hallucinante au JDD, le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy expliquait que le confinement « n’était pas une bonne décision mais la moins mauvaise, étant donné les outils que nous avions : 3 000  tests par jour, quand les Allemands en avaient plus de 50 000 ». Autrement dit, la France va rentrer dans un marasme économique sans précédent à cause d’un nombre insuffisant de simples tests… Consternant.

Nous avons enfin reçu 6 masques de notre mutuelle Alan. Ca arrive un peu tard car nous les utilisons de moins en moins. Ils sont cependant plus légers et plus confortables que ce que nous avions jusqu’à présent et seront utiles pendant notre tour de France.

L’évolution positive de la crise permet de nouveau de pouvoir se projeter un peu dans l’avenir. Après nos vacances en France en août, nous irons nous installer à Rome pour 45 jours. Après 3 mois de vie sous cloche, ça fait un bien fou d’avoir des projets !

Ce soir, Emmanuel Macron va faire sa 4e allocution depuis le début de la crise mais pour être honnête, je suis plus intéressé par le barbecue que nous allons déguster aujourd’hui ! Nous prenons le train pour Paris à l’invitation de M. On va se régaler !

20 juin 2020 – Déconfinement jour 40 : Emmanuel Macron s’est exprimé la semaine dernière, principalement pour ne rien dire. A part de l’auto-congratulation et des perspectives très vagues (le fameux « monde d’après » qui devra être écologique), rien à signaler. La promesse de non augmentation des impôts est même déjà un mensonge puisque la CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale) qui devait s’arrêter en 2024 se transforme sans le dire en « impôt covid » et va perdurer à minima jusqu’en 2033. Notons tout de même la réouverture des restaurants en Île de France et le retour à l’école obligatoire à partir du 22 juin (pour permettre aux parents de retourner au travail).

J’observe avec curiosité l’évolution de la situation en Suède, l’un des rares pays à avoir décidé de ne pas se confiner. L’opinion publique commence à regretter son choix : non seulement la mortalité est bien plus importante que ses voisins, l’immunité collective est un échec, les suédois n’ont plus le droit de voyager dans beaucoup de pays (même au sein de l’Union Européenne). En plus de ça, l’économie mondiale est tellement globalisée que la Suède n’échappe pas au choc économique.

L’essai clinique européen Discovery organisé par la France semble un immense fail. Le 4 mai dernier, Emmanuel Macron avait annoncé des résultats le 14 mai. On avait compris que ça avait fait grincer des dents sur le terrain. Plus d’un mois et demi plus tard aucune nouvelle, l’essai a tout simplement disparu.

Après moult rebondissements, la messe semble dite pour la Chloroquine. De nombreuses études pour ou contre son utilisation ont été controversées et ont fait couler beaucoup d’encre mais de plus en plus de pays abandonnent son utilisation. Les autorités sanitaires américaines le déconseillent et l’OMS l’a définitivement retiré de ses essais cliniques.

La Chine qui semblait tirée d’affaire s’inquiète de nouveau. Des dizaines de cas sont réapparus et des quartiers de Pékin ont été reconfinés.

Graphique très intéressant trouvé dans Les Echos qui montre sur un indice 100 l’évolution de la distance matinale parcourue par les utilisateurs d’un téléphone portable. On voit nettement la chute liée au confinement mais on constate aussi qu’un mois après le déconfinement, on est encore très loin d’un retour à la normale. Beaucoup continuent à télétravailler, d’autres sont encore en activité partielle et d’autres malheureusement ont perdu leur emploi.

Ici à Rouen, même si de nouveaux cas sont apparus ces derniers jours dans le sud de la ville, le coronavirus et le confinement semblent de lointains souvenirs. Les rues commerçantes sont pleines, les terrasses prises d’assault. Seules les queues devant les magasins (qui limitent l’affluence) et le port des masques obligatoires dans la plupart des commerces viennent rappeler qu’il se passe quelque chose d’inhabituel.

Enfin, dernière annonce du jour, les sports collectifs pourront reprendre à partir de lundi et les stades pourront accueillir des spectateurs à partir du 11 juillet avec un maximum de 5000 personnes.

25 juin 2020 – Déconfinement jour 45 : Il y a très exactement 100 jours, nous entrions en confinement. S’en suivirent quelques jours de sidérations, puis le confinement et ses attestations de sortie est devenu une routine pendant 54 jours et nous avons apprécié retrouver notre liberté.

100 jours que je tiens mon journal de confinement puis de déconfinement. Ayant de moins en moins de choses intéressantes à raconter, et souhaitant décrocher un peu de l’actualité, je le clos (définitivement je l’espère).

Vous pouvez continuer à suivre nos aventures sur ce blog.

Si la vie reprend son cours normal en France et en Europe, le coronavirus n’est pas encore derrière nous. Nous franchirons bientôt les 500 000 victimes dans le monde et il y a un million de nouveaux cas confirmés lors des 8 derniers jours.

La liste des entreprises qui font faillite s’allonge de jour en jour. Des milliers de personnes vont se retrouver sans emploi avec les lots de changements de vie, de divorces, de suicides que cela va provoquer…

En France, le conseil scientifique estime très probable l’arrivée d’une deuxième vague à l’automne.

Nous serons en Italie à cette période, j’ose espérer ne pas avoir à ouvrir un journal du reconfinement…

Avis sur SereniTrip : une assurance pas chère pour la location de voitures à l'étranger
Test et Avis de l'Apple Magic Keyboard : le meilleur clavier nomade pour Mac
    Jean-Benoit

    Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.