Glacier Perito Moreno (Argentine) : impressionnant et bavard


Partie 1 : Carnets de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnets de voyage

Départ à 8h30 du terminal de bus d’El Calafate avec la compagnie Taqsa (on ne prend que ça depuis Ushuaia, le service et le bus sont bien). 500$AR/personne aller-retour, transport uniquement et sans guide. C’est malheureusement le tarif ici, avec un écart de plus ou moins 50 pesos selon les horaires.

Attention, pour aller voir le glacier Perito Moreno, il faut se rendre à El Calafate, et non la ville Perito Moreno qui n’est pas du tout au bon endroit. Pareil pour Fitz Roy, il y a une ville qui porte ce nom, alors que le mont Fitz Roy se trouve à côté d’El Chalten. Voilà, commes aux Philippines, ils recyclent les noms et ça porte à confusion.

Le chemin menant au parc est magnifique, on s’approche de plus en plus du lac Argentino puis on s’en éloigne pour s’arrêter à l’entrée du parc. Une employée monte dans le bus et nous fait payer 330$AR chacun. J’espère que ce ticket a une durée de validité suffisante pour que je puisse trekker dans le même parc, mais à El Chalten.

Le bus fera un autre arrêt « view point » avant de s’arrêter définitivement au parking principal. Il est 10h30, nous faisons la queue devant le bureau du bateau, mais personne n’est là. Quelques minutes plus tard, plusieurs guides du parc annoncent qu’il n’y aura pas de bateau aujourd’hui, à cause d’énormes icebergs flottant près du pont d’embarquement. On aurait aimé prendre le bateau à 13h nous 😔 Trop déçue, je cours à gauche à droite pour avoir plus de renseignements et je surprends une conversion d’une guide avec ses clients. Elle leur dit qu’elle peut les amener à un autre embarcadère, et le bateau partira pour le même prix que celui-ci (350$AR). Quand on paie un tour avec un guide (700$AR, soit 200$AR de plus), on n’est pas juste abandonné sur le parking.

Notre chauffeur nous montre quand même un shuttle gratuit, partant toutes les 10 minutes, amenant tout le monde vers un autre parking tout en haut. De là, on a accès à différentes passerelles métalliques de hauteurs variables, donnant une vue plus ou moins proche du glacier.

img_6160

20161209_125527

Woooow ! Nous n’avons encore jamais vu un glacier aussi énorme, aussi accessible et aussi bavard. On a en plus la bonne lumière du matin, c’est tellement beau, tellement bleu qu’on est complètement ébloui et devons porter des lunettes de soleil et se tartiner de crème solaire.

A côté de ça, le Franz Josef Glacier en Nouvelle Zélande est une grosse blague. Je suggère au Lonely Planet d’ajouter dans son guide de Nouvelle Zélande : « si vous comptez aller en Argentine, ne perdez pas votre argent, zappez le Franz Josef Glacier et économisez votre énergie ».

Les nuances de bleu sont incroyables, entre le ciel bleu, le bleu discret du glacier, le bleu azur des icebergs flottants, et le bleu crème, laiteux du lac, on a devant nous une palette de bleus impressionnante offerte par la nature.

A part la vue magnifique sur le glacier, on entend le glacier gronder. Parfois discrètement comme un pétard, et des fois plus fortement, comme un tonnerre. Quand le glacier gronde comme ça, tout le monde s’arrête et regarde le glacier attentivement, en attendant la chute d’un bloc de glace.

Nous avons le temps de finir tout le parcours rouge et admirer la chute de mini-blocs de glace (mini de loin, mais chaque bloc fait sûrement la taille d’une noix de coco) – avant de nous poser au premier balcon du parcours jaune pour manger notre sandwich. Soudainement, on entend un gros tonnerre et un énorme morceau se détache d’une cavité.

Voyant de petits blocs de cette cavité continuer à tomber, JB et moi parions sur une autre chute et avons le téléphone rivé sur cet endroit. C’est ainsi que nous avons pu prendre des photos en mode rafale et constituer un gif animé où l’on voit toute la cavité tomber (cf. le post Facebook en haut)

Ce sera la chute la plus impressionnante de la journée. Elle est tellement violente qu’il y a un mini tsunami aux alentours, déplaçant d’énormes icebergs qui flottent déjà dans l’eau. C’est une vision tellement kiffante que tout le monde a le sourire jusqu’aux oreilles, ravi de cette journée ensoleillée et cette chute aussi extraordinaire.

Nous nous disons que si nous avions pris le bateau, nous aurions manqué cette chute. Comme quoi, dame Nature a pris elle-même la bonne décision pour nous.

img_6296

En suivant le parcours bleu jusqu’au lac, nous sommes témoins de 2 autres énormes chutes sur l’autre façade du glacier. A chaque fois, c’est très impressionnant : le son, la vue… les icebergs qui flottent… Nous sommes tellement fascinés par le glacier que nous ne voyons pas le temps passer : cela fait déjà 4h que nous passons d’une passerelle à l’autre.

Le parcours rouge est le moins intéressant, mais il offre une vue « inédite » sur une façade moins exposée du glacier.
Le parcours jaune est le plus populaire, offrant une vue directe sur le glacier.
Le parcours bleu est mon préféré, on voit quasiment tout depuis le balcon le plus bas du parcours bleu, en longeant le lac.

La seule chose que je trouve dommage c’est l’absence d’un balcon suffisamment proche du glacier et suffisamment bas pour se rendre compte de sa taille (mais cela risquerait de dénaturer le site). Le glacier mesure entre 40m et 70m, mais quand les passerelles se situent trop loin, ou trop haut (30m), on perd cette notion de hauteur qu’aurait pu donner l’observation depuis un bateau.

Pour clore notre visite, nous nous rendons au bord du lac où flottent d’énormes icebergs. J’en ramasse un petit pour le fun mais il n’est pas assez propre pour qu’on puisse le gouter. En tout cas, au bar près du parking, on peut acheter des shots de whisky avec du glaçon d’iceberg du glacier pour 100$AR. L’oxygène enfermé dans ces icebergs peut dater d’il y a 500 ans.

img_6295

Il est 14H15, notre chauffeur nous attend pour nous ramener au terminal de bus à El Calafate. Tout le monde est crevé et fait dodo dans le bus.

Très contents de notre journée, nous dînons au restaurant juste en face de l’auberge de jeunesse. Je découvre avec gourmandise le délicieux goulash d’agneau (une spécialité du coin, 210$AR). Qu’est-ce qu’on mange bien ici ! J’adore ce pays !

Partie 2 : Conseils pratiques

Astuces

  • Attention, les distributeurs de billets se vident très rapidement ici (comme partout en Argentine). Essayez de payer au maximum par carte (les agences de voyage, les bus et quelques restaurants acceptent les cartes) et retirer un maximum d’argent avant de venir ici. Nous avons pu retirer 1500$AR à la fois à la Banco La Nacion. Si vous allez au restaurant, évitez ceux qui n’acceptent pas la carte.
  • Les visites guidées coûtent dans les 700$AR/personne, transport compris et disponibles dans toutes les langues. Les transports uniquement coûtent dans les 500$AR (à acheter soit dans les agences soit directement aux compagnies de bus au terminal de bus). Les deux tarifs ne comprennent pas l’entrée du parc (330$AR en décembre 2016 mais susceptible d’augmenter encore).
  • Je pense que les visites guidées apportent un gros plus notamment en cas de pépins (pas de bateau dispo comme c’est le cas le jour de notre visite), mais si tout se passe bien, on peut s’en passer.
  • On a plus de chances d’assister aux chutes de glace en restant longtemps au même endroit (il y a des bancs prévus pour ça). Le parcours bleu est très bien car il offre une belle vue sur une grosse partie du glacier. On multiplie ainsi ses chances de voir d’énormes blocs tomber.
  • A cause de l’érosion, les blocs tombent toute l’année, mais on a bien sûr plus de chances de le voir en été.
  • Il faut absolument amener de quoi manger à midi, les cafés ont une belle vue sur le glacier mais ne sont pas suffisamment proches pour voir les blocs tomber. Les prix sont très corrects cependant.
  • Nous avons opté pour un départ à 8h30 et retour à 14h30. Comme il faut 1H30 pour aller d’El Calafate au parc, je pense que si on avait pris le bateau d’une heure, ça aurait été trop short (même si tout le monde nous affirme le contraire – le glacier est tellement exceptionnel qu’on ne voit pas le temps passer). Un départ à 8h30 et retour à 16h30 aurait été idéal. Avant d’acheter vos tickets, estimez le temps que vous souhaitez rester sur place, car on ne peut plus changer d’avis sur place.
  • En cas de pluie, il y a des points d’observation semi-vitrés sur les passerelles et deux cafés sur les deux parkings pour se réfugier.

Budget (tarifs Décembre 2016)

  • Bus Ushuaia -> El Calafate (18h) : 1140$AR/personne
  • Auberge de jeunesse : Nakel Yenu : 18€/personne/nuit en dortoir, petit-déjeuner inclus
  • El Calafate – Parking du glacier : avec Taqsa : 500$AR/personne aller-retour
  • Entrée au parc : 350$AR/personne
  • Courses pour préparer nos sandwichs : 210$AR (suffisant pour 2 repas, 2 personnes)
  • Dîner au restaurant : 550$AR pour deux, boissons et pourboires compris
El Calafate (Argentine) : une petite ville sympa
Route map des compagnies aériennes en Amérique du Sud : LATAM, Skyairlines, Aerolinas
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (19 votes, average: 4,16 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    3 commentaires
    • Répondre Emilie

      20 février 2017, 18 h 22 min

      Bonjour Anh.

      Et d’abord bravo et merci pour ce site! C’est super interessant a lire et tres pratique aussi! Nous avons prevu de faire la Patagonie, le Chili et le salar d’Uyuni sur 8 semaines (depart le 18 mars!) – Nous allons passer par Ushuaia, El Calafate, El Chalten pour remonter ensuite du cote Chilien vers Chiloe, etc. Une question, avez vous toujours booke a l’avance? Si oui, combien de temps a l’avance? Est-ce suffisant de reserver la vieille pour le lendemain lorsqu’on arrive dans une ville? Nous ne voudrions pas perdre de temps et devoir attendre avant de partir en excursion mais par experience, on trouve souvent mieux ou moins cher une fois sur place! En tout cas merci, nous considerons le trip d’une journee a Torres del Paine depuis El Calafate 🙂

      • Répondre Anh

        20 février 2017, 18 h 59 min

        Bonjour Émilie, Merci pour ton message qui m’a fait chaud au cœur. Tu vas bien profiter de ton voyage surtout que les prix commenceront à se calmer doucement à partir de mars/avril. Quand on voyage, On booke seulement l’auberge, souvent la veille pour le lendemain via Booking. Une seule nuit puis on prolonge si l’auberge nous semble bien. On tente de négocier pour les séjours de 3-4 jours mais les argentins et chiliens sont durs en affaires.
        Les prix trouvés sur booking ou sur place sont pareils en fait, si ca semble un peu moins cher sur booking c’est seulement parce que la TVA n’est pas prise en compte dans le prix affiché. Pour les excursions et les bus, on achète tout au terminal de bus ou chez l’agence de voyage la veille. Les prix des excursions sur Internet sont toujours hors de prix, et en USD en plus, il vaut mieux effectivement comparer et acheter sur place. Bon voyage !

    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.