Bucarest (Roumanie) : une ville bien pourrie/moche/sans intérêt

Qui dit Roumanie dit Transylvanie, Dracula tout ça. J’ai toujours rêvé d’aller en Roumanie, depuis la lecture du roman de Bram Stoker 🙂 c’est donc naturel que nous finissions notre petit tour d’Europe Centrale/de l’Est par la Roumanie.

À cause d’un contrat signé avec un client exigeant JB de faire 4 présentations à Paris, nous avons choisi de nous installer à Bucarest pour pouvoir faire l’aller retour jusqu’à Paris dans la journée.
Avec le recul, je pense que c’était une mauvaise idée. Cette ville n’est pas représentative de la vraie Roumanie. Cependant, son emplacement central nous a permis quand même de passer un week end à la montagne et un autre week end à la mer.
Nous avons choisi un appartement au centre de la vieille ville. Nous croyons que seul notre immeuble est moche mais en fait tous les bâtiments à Bucarest sont moches. J’ai lu en diagonale un article parlant du lien entre l’architecture de la ville et le moral des habitants. Et je confirme que quand on voit des bâtiments tout moches tous les jours, ça ne nous met pas en joie 🙂 la bonne nouvelle c’est que notre airbnb est refait récemment et ressemble au catalogue d’IKEA. Il y a même un petit balcon avec une petite table et un grand arbre devant. C’est tellement agréable que nous travaillons dans notre airbnb et ne cherchons même pas à aller à l’espace coworking à 400m de là.
L’appartement se trouve à côté d’une eglise orthodoxe magnifique ! Et je crois que c’est la première fois que je mets les pieds dans une eglise orthodoxe. L’intérieur est étroit, sombre, avec quelques chaises, le décor assez chargé, mais au global c’est très très joli !
Il y avait même des spectacles devant l’église. Mais plusieurs fois par semaine, ils chantent et prient avec un haut parleur et ça me réveille le matin.
Juste à côté il y a une statue de Vlad III l’Empaleur, le prince ayant inspiré le roman Dracula. Elle se trouve sur les ruines de l’ancienne cour impériale.
Tout autour il y a plein de restaurants, très attrape touristes, très chers. Mais le soir le quartier est animé et même les locaux viennent pour dîner et aller en boîte de nuit.
À deux rues se trouve un centre commercial. C’est un bâtiment d’époque communiste. On retrouve une structure un peu vieillotte, des magasins figés dans le temps, l’éclairage au néon qui ne fait pas très classe…
Mais ! heureusement que la proprio d’airbnb nous a envoyé sa liste des meilleurs restaurants à tester, ce qui fait que de temps en temps, on se trouve dans un resto trop bien décoré (assez cher rempli de CSP++++ super bien habillés) – on se croirait à Prague.
En plus, on a aussi repéré un super salon de massage indonésien. La proprio est tellement contente de me voir (il n’y a pas beaucoup d’asiats à Bucharest), elle me dit qu’en me regardant, elle a l’impression de « voir sa famille » 😀 ohhh c’est trop mignon !
Bucarest a aussi l’avantage d’être un hub de trains – on peut être en Transylvanie en quelques heures – ou partir dans l’autre sens, direction Mer Noire, en quelques heures aussi.
Je pense sincèrement que le charme de Bucarest, c’est son énorme Parlement, ce truc massif (2ème plus grand au monde, derrière le Pentagone) fait de marbre et décoré chandeliers en cristaux. Nous n’avons visité qu’1% de ce bâtiment en 1h. Rien que les rideaux pèsent déjà une centaine de kilos – CHACUN.
Ici, les gens utilisent Taxify, une application croate, au lieu d’Uber (même Uber existe aussi à Bucarest). Les tarifs sont plus bas et les chauffeurs touchent une meilleure commission. La conduite ici est agressive. Des fois, il n’y a pas de ceintures à l’arrière (ou le chauffeur n’en met même pas). Le trafic est horrible (mais pas autant qu’à Paris). Heureusement que le système de transport public (métro, tram et bus) marche plutôt bien. On peut acheter les tickets de métro dans les stations de métro (par 2 ou par 5), mais il faut acheter les tickets de bus et tramway aux bureaux RATB (qui ne sont jamais ouverts le soir ni le week-end). Il y a même une ligne de bus desservant l’aéroport pour 2-3€.
Ici, la drague est un peu trop « straight to the point ». Les hommes regardent les femmes avec trop d’insistance. Je ne me sens pas en sécurité quand je me promène seule. Les roumains ont une attitude trop macho, qui consiste à regarder/se retourner pour regarder/s’arrêter pour regarder tout ce qui bouge, et s’approcher de trop près – alors que le reste du trottoir est VIDE ! Je me sens obligée d’être attentive à chaque fois, même en plein jour. J’ai demandé des conseils à une amie roumaine, qui me confirme qu’ils sont comme ça. Ils ne vont pas forcément harceler physiquement, mais ils n’hésiteront pas à approcher une fille et demander son numéro de téléphone – comme ça – ou faire du harcèlement de rue, verbalement (comme en France quoi). Franchement, dans ces moments-là, la Pologne me manque GRAAAAVE !!
Bref, après plusieurs jours à essayer de pondre un article à peu près correct sur Bucarest, je me suis rendue compte que c’était tout simplement UNE VILLE BIEN POURRIE. Passez votre chemin, allez en Transylvanie, allez à la Mer Noire, mais ne restez pas à Bucarest !
Interview de Mathieu Thomasset, photographe reportage et ancien tour-du-mondiste
J'ai testé pour vous : Le Soin Plénitude Dr. Hauschka
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (38 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    2 commentaires
    • Gauthier

      24 juillet 2018, 9 h 42 min

      Tu me fais rire :)) Tu t’es logé au centre ville et tu voulais que ça soit calme? je sais pas qui t’as fait les recommandations et il/elle c’est trompé(e) mais grave. N’importe ou tu vas aller au centre ville il y a des restos chers et attrape touristes (Lisbonne, Paris, Madrid). Oui Il y a des immeubles moches mais n’oublie pas que cette pays a été une pays communistes pour plus de 30 ans. Est-ce que tu as vu les parcs, est-ce que tu as mangé dans un bon resto? Est-ce que tu as vu des immeubles jolis aussi? Moi j’ai l’impression que tu as été pour rien. Et pour info Uber c’est super utilisé. Et a 2h ou 3h du matin tu peux te balader à Bucarest sans avoir peur; je ne peux pas dire la même chose de Paris
      Pourrie et moche sont tes photos