Jours 1 & 2 en Egypte : Visites exceptionnelles à Louxor

Dans l’épisode précédente, je vous ai raconté notre arrivée à Louxor. Aujourd’hui, je vous amène faire des visites exceptionnelles à Louxor. Êtes-vous prêt ? Connectez-vous depuis un ordi pour admirer davantage les photos. C’est parti !

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Jour 1 : Visite du temple de Louxor de nuit

Il est 19h30 et nous mourrons de faim. Nous marchons depuis notre hôtel jusqu’au temple de Louxor.

Temps de marche : 6 minutes
Nombre de racoleurs, demandes de « calèche, calèche mon ami ? » : 10

Les touristes s’en plaignent sur tous les forums et tous les blogs. Ohlala nous sommes des ATM sur pattes, ohlala arnaque ohlala trop agressif.

Finalement, ce n’était pas si terrible que ça. Ils nous posent la question « calèche ? ». Nous répondons « non merci ». « vous faites quoi demain ? » « nous avons un tour guidé, merci ! » et ils n’insistent pas plus, ne nous suivent pas, ne nous insultent pas. Au contraire, nous avons droit à « bon séjour », « merci d’être venus en Egypte », « passez une bonne nuit », « bonne visite ». Pas de demande de tips, pas de remarque ou regard par rapport à ma tenue (je suis en jupe longue mais pas voilée).

Nickel chrome. Trop adorables !

On voit une grande partie du temple de Louxor depuis la rue. Nous nous perdons un peu (nous ne trouvons pas l’entrée du temple de Luxor) et un monsieur nous pointe une passerelle au sous-sol (à droite de la petite mosquée, et en face de la grande mosquée) où nous payons 140 livres/personne. Je précise que ce monsieur nous a aidés avec le sourire, sans demander de tips.

Tarifs 2018 : 140 livres/personne, de jour ou de nuit
Le temple ferme à 21h

C’est marqué 20 livres pour les photos mais en fait ce n’est plus d’actualité, les photos sont gratos.

Nous passons un portique de contrôle très sommaire (tout le monde sonne et le gardien s’en fout) avant de découvrir les 5 Ramsès II alignés. Apparemment nous avons beaucoup de chance, car deux d’entre eux viennent d’être rénovés cette année et sont debout. un dernier (6ème) est en cours de rénovation et sera debout prochainement. C’est quand même plus sympa d’en voir 5 que seulement 3 !

L’excitation est à son comble, j’arrive à me rendre compte doucement que je suis en Égypte. J’ai vu les photos du temple Karnak et du temple de Louxor et j’ignore pourquoi j’ai un truc pour le temple Louxor, j’aime vraiment ce temple (d’où le pourquoi du comment nous avons choisi un hôtel à seulement 6 minutes à pied de celui-ci). Je suis prise d’une euphorie incroyable, j’ai envie de crier, danser, courir… je suis trop heureuse ! trop trop heureuse ! Ce temple a une énergie incroyable !

Voici quelques photos du temple. Je vous donnerai plus de détails sur ce temple à la fin de cet article.

Jour 2 : une journée marathon

Après un petit déjeuner très copieux et très luxueux (couverts en argent svp, serveurs qui passent toutes les 5 minutes), nous retrouvons notre guide à la réception à 7h30. La nuit a été assez mouvementée, la clim est trop froide et on est réveillés à 5h par l’appel de prière de la mosquée d’à côté.

C’est moi qui ai établi une grande partie du programme de visite d’aujourd’hui. Ca m’a coûté beaucoup de cheveux et de stress. Une fois la liste des choses à visiter envoyée à l’agence, je leur dis de se débrouiller et ajouter d’autres trucs si le temps le permet. Donc aujourd’hui nous commençons d’abord par…

La vallée des rois

Elle se trouve vraiment en face de notre hôtel, de l’autre côté du Nil, genre 4km à vol d’oiseau. C’est l’énorme montagne qu’on voit en face. Mais nous avons mis 1h en voiture pour y aller. Parce que le pont le plus proche se trouve à perpète. Et ils ne veulent pas construire un pont plus proche de peur que les vibrations ne détruisent les tombes. Malin !

Alors, pour vous expliquer un peu le principe, au début, les tombes royales étaient peu protégées et sujettes aux vols (parce qu’elles contiennent beaucoup de trésors). Ils ont ensuite pensé à mettre une énorme pyramide par-dessus pour rendre le pilage difficile voire impossible (Saqqarah). Et puis, ils se sont dit que c’était trop d’effort, pourquoi ne pas opter pour une pyramide naturelle, telle que la montagne que nous voyons à Louxor, en calcaire ? On passera plus de temps à décorer les tombes qu’à empiler les pierres, et ce sera plus facile de les camoufler une fois le sarcophage mis dedans. D’où des centaines de tombes dans le coin, non seulement pour les rois mais aussi pour les reines, les princes, princesses, nobles et artisans travaillant dans la zone.

La montagne est énorme, et nous visitons d’abord une partie, c’est la vallée des Rois où se reposent que des rois.

Au niveau du ticket, voilà comment ça se passe. Il y a :

  • un ticket permettant de visiter 3 tombes sur les 8 tombes ouvertes (ça coûte 200 livres). Chaque mois, quelques tombes sont fermées et d’autres sont ouvertes. Comme ça, on les préserve toutes.
  • il y a 3 tombes qui sont ouvertes tout le temps mais qui demandent un ticket spécial. C’est le cas de Séthi 1er (1000 livres), Toutankhamon (250 livres) et Ramses V/VI (100 livres, les deux rois utilisaient la même tombe). C’est très cher, surtout Séthi 1er (50€ quand même) mais c’est la plus belle de toutes. Même si on ne visite que ces tombes spéciales, il faut quand même acheter le ticket d’entrée global mentionné ci-dessus (200 livres)
  • on peut payer le droit photo (300 livres) donnant le droit de prendre des photos dans 3 tombes de son choix (sauf Séthi 1er et Toutankhamon).
  • il y a un petit train qui nous amène du bureau de ticket jusqu’à l’entrée (300 mètres environ) mais c’est appréciable surtout quand ça ne coûte que 5 livres par personne (0,25€)

Qui est-ce qui a pris quasiment toutes les options payantes en plus ? C’est nous ! Tant qu’à s ruiner en venant au Egypte, autant y aller à fond !

A part la tombe de Toutankhamon (que tout le monde nous déconseille), nous avons opté pour les visites payantes de Séthi 1er, Ramses V/VI (deux rois dans une même tombe). Et comme nous avons de toute façon le ticket d’entrée avec droit aux 3 tombes, on visite en plus Ramses IV et Septha

Une image explique très bien le processus de décoration des tombes royales.

Tombe de Ramses IV

A chaque visite, le gardien de la tombe poinçonne notre ticket (pour être sûr qu’on n’en visite pas plus que 3). Cette tombe fait partie des tombes sans paiement supplémentaire. Elle se trouve juste à côté de l’entrée donc beaucoup de touristes s’y rendent aussi. Les guides ne sont pas autorisés à entrer dans les tombes depuis des lustres donc toutes les explications se font à l’extérieur, avec photos et plan détaillé à l’appui « quand vous entrez, regardez à droite blablabla ».

Dès la première entrée, tous les préjugés, images que j’avais des tombes royales sont effacés de ma tête. C’est tellement spacieux ! C’est tellement agréable, l’air est frais, les hiéroglyphes sont en couleur, c’est bien éclairé. Et surtout surtout ce n’est pas très long et le sarcophage (vide) est énorme. La dernière chambre est toujours celle qui contient le sarcophage. Si sur le plafond, il y a une déesse qui ressemble à un bateau (Nout), c’est que la tombe a été terminée. C’est le dernier dessin à réaliser dans chaque tombe. Mais il arrive très souvent (en fait presque pour toutes les tombes) que les tombes ne soient pas prêtes à temps et quand le roi meurt, les artisans n’ont pas le droit de créer de nouveaux dessins, mais seulement terminer ceux qui ont été commencés, en 2 mois à peine.

Tarif : inclus dans le ticket d’entrée
Emplacement : près de l’entrée, à droite

Tombes de Ramses V/VI

Attention : tombe payante en plus (100 livres). Au début, il n’y avait que Ramses V. Et puis Ramses VI a décidé d’agrandir et d’usurper cette tombe, pour lui, pour une raison mystérieuse. Cela nous donne une tombe composée de deux parties.

La première partie, très jolie, ressemble à ce qu’on a vu chez Ramses IV, la tombe précédente. Mais la seconde partie est EXCEPTIONNELLE avec d’énormes colonnes au milieu, super chargées en décorations, hiéroglyphes… Les couleurs sont clairement plus vives. Et quand on aperçoit la forme du cercueil (sans la momie), on pousse un cri de surprise. Même si les sarcophages ont été fortement abîmés, l’ensemble reste magique. Le plafond est magnifique mais les décorations sur les côtés également, illustrant des scènes façon « livre de la mort ».

La chose la plus extraordinaire de cette visite, c’est le silence absolu qui y règne. a part le gardien, nous sommes seuls. Quelques minutes plus tard, il y a un ou deux touristes qui viennent mais une tombe royale de cette taille, avec aussi peu de monde, c’est incroyable ! Comme il faut payer en plus pour la visiter, le nombre de touristes est très inférieur aux autres tombes.

Tarif : ticket spécial 100 livres soit 5€

Tombe de Septha

Après la tombe de Ramses V et VI, la visite de la tombe Septha est un peu décevante car les couleurs ne sont absolument pas les mêmes, en plus les hiéroglyphes sont très très abîmées. Tellement abîmées qu’elles sont désormais protégées par des vitres. Une partie de cette tombe n’est pas finie et cela nous permet de voir à quoi ressemble le couloir fraîchement excavé par les artisans, ainsi que les dessins et hiéroglyphes à moitié finis. C’est super intéressant.

Il y a surtout une scène à trouver et à regarder absolument : le rituel de la momification.

Tarif : inclus dans le ticket d’entrée

Tombe de Séthi 1er

Après ces visites, nous passons à la vitesse supérieure. Nous visitons la tombe la plus chère de la vallée des Rois : celle de Séti 1er. 1000 livres l’entrée soit 50€/personne.
Nous n’avons pas le droit de prendre des photos donc je vais vous montrer les photos prises par notre guide au temps où c’était autorisé de le faire.

Cette tombe demande une bonne condition physique, nous dit le guide. Il faut descendre deux escaliers en bois très abruptes, et la dernière salle se trouve à plus de 60 mètres sous terre. Il nous dit de descendre et remonter lentement, sinon le cœur va lâcher lol. De toute façon, il y a énormément d’hiéroglyphes à regarder donc nous prenons vraiment notre temps. En vrai, il faut juste prendre son temps, pas besoin d’être athlète non plus.

Ce qui est extraordinaire ici ce sont les énormes colonnes décorées des scènes du pharaon avec chaque Dieu. Les couleurs sont encore plus vives que la tombe de Ramsès V/VI et les détails plus impressionnants. Par exemple, le serpent est présenté de nombreuses reprises et comme c’est en relief, on dirait qu’il s’agit d’un VRAI serpent.

Il y a une chambre très spéciale au bout du premier niveau où les dessins sont encore en état de brouillon. On voit comme des traces de crayon, la tête du pharaon dessinée et redessinée. Cela nous permet d’avoir une idée très précise des étapes de travail des artisans. Je ne me sens pas super bien dans cette salle je ne sais pas pourquoi.

Ensuite on prend un autre couloir par la gauche et descend jusqu’à l’emplacement où se trouve le sarcophage (qui n’y est plus). Il y a des chambres plus petites sur les côtés, fermées, mais on nous a permis d’y aller (vous comprendrez comment une fois sur place). Le plafond fait un peu plus d’un mètre, il faut se courber pour y entrer. Les plafonds représentent des centaines d’étoiles, les couleurs sont magnifiques et on est tellement bien entourés par les dessins qu’on se sent comme absorbés. C’est le moment le plus magique de cette journée.

Tarif : ticket spécial, 1000 livres soit 50€/personne
Gardien un peu insistant, donnez 1€ (20 livres) de pourboire si traitement spécial

Tombe de Nefertari

Nous reprenons la voiture, des étoiles plein les yeux, pour nous rendre à la Vallée des Reines. L’entrée coûte 100 livres et il n’y a que 5 tombes ouvertes ici, dont une accessible avec un ticket spécial à 1200 livres (60€/personne). Qu’a-t-elle de si spéciale pour coûter aussi chère ?

C’est tout simplement la plus belle de toutes. Les dessins sont encore plus beaux et mieux conservés et riches en couleurs que toutes les tombes que nous avons visitées. La Vallée des Reines étant placée dans un endroit avec une forte corrosion d’eau, et la plupart des tombes sont en très mauvais état. Pour sauver la tombe de Nefertari, il a fallu beaucoup d’années et beaucoup d’argent. Maintenant pour préserver tous ces dessins de l’humidité (la respiration des touristes crée aussi de l’humidité), c’est limité à 150 personnes par jour, avec un ticket d’entrée très élevé.

Il y a tellement peu de touristes venant ici que nous n’avons pas besoin de réserver pour la visite (en tout cas pas avant midi). Notre guide nous dit que s’il y a une seule tombe à visiter, c’est celle-ci. Elle est petite, mais les hiéroglyphes, les dessins, les couleurs sont extraordinaires. Dès que nous y entrons, nous sommes effectivement subjugués par la couleur et l’état de conservation des reliefs. Nefertari est représentée partout partout, sa robe est en relief, il y a même un effet de transparence extraordinaire pour montrer les détails de son « gilet » qu’elle porte par-dessus sa robe. Il y a une chambre sur la droite, où les dessins sont très très grands, très très colorés. La salle est petite donc on se sent comme absorbés par toutes ces couleurs. C’est ma salle préférée dans cette tombe.

On accède ensuite à un petit couloir donnant sur une grande chambre, avec des colonnes de toute beauté, et d’autres petites chambres très très bien conservées aussi (mais interdites d’accès). Nous sommes seuls avec deux gardiens. Ce qui est dommage c’est que le gardien nous suit à la trace, essayant de nous montrer tel ou tel dessin en espérant un pourboire à la fin, rendant l’expérience moins agréable. Alors que dans d’autres tombes plus fréquentées, il y a plus de « victimes » donc il est occupé à soudoyer d’autres touristes.

Normalement, si on est seuls, on peut rester autant qu’on veut. Mais deux autres touristes sont entrés donc les gardiens nous pressent un peu de partir, pour respecter les 15 minutes de visite autorisées par touriste. 15 minutes, c’est court, mais pour une petite tombe comme ça, c’est acceptable. On arrive à voir les dessins principaux et retourner deux fois dans la chambre à droite que j’aime trop.

Nous n’avons pas le droit de prendre des photos ici (même si un ticket qui coûte 300 livres permet de prendre en photo les autres tombes de la vallée des Reines), donc je vais vous montrer les photos prises par les égyptologues. Oui les couleurs sont aussi vives en vrai. Je vous l’ai dit c’est magnifique !

Tarif : ticket spécial, 1200 livres
Gardien un peu insistant, donnez 1€ (20 livres) si traitement spécial

Tombe d’un prince et de Titi

Comme nous avons le ticket de la vallée des reines qui nous donnent l’accès à 3 autres tombes de toute façon (hors Nefertari), on visite rapidement la tombe d’un prince mort très jeune. Tous les reliefs le représentent, accompagné de son père, car il est encore trop jeune pour savoir comment se comporter avec les dieux. C’est vraiment mignon. Ensuite, on visite la tombe de Titi, pas super intéressante et petite.

Tarifs : inclus dans le ticket d’entrée

Voilà, ce sera tout pour les vallées des Rois et Reines.

Note sur les gardiens

Beaucoup essaient d’arrondir leur fin de mois en comptant sur les pourboires des touristes. Ils vont montrer tel ou tel dessin, raconter des anecdotes… (puisque les guides ne sont pas autorisés à l’intérieur donc les gardiens en profitent pour « guider » les touristes). C’est souvent faux ce qu’ils racontent 🙂 libre à vous de donner. Ils vont toujours s’offusquer du montant quelque soit le montant donné mais ça fait partie de l’expérience égyptienne. En général, nous donnons quand nous avons enfreint les règles avec la complicité du gardien (prendre une photo SANS FLASH non autorisée ou un accès privilégié…)

 

Notre guide nous amène à un petit stop shopping. Comme c’est un tour privé, on aurait pu refuser ce stop, mais c’est quand même assez intéressant, nous sommes restés 15 minutes histoire de voir les explications, laver les mains et partir.

 

Temple de Hatchepsout (Al Deir Al Bahari)

J’ai vu ce temple sur les photos et en vrai, il est encore plus impressionnant et massif. Le ticket coûte 100 livres et il y a un train (2 livres) nous menant à la base du temple.

Ce temple a servi pour les rituels de la momification. C’est la 1ère fois qu’on construit un temple à 3 niveaux comme ça en Egypte. Ce temple a été érigé par la reine-pharaon Hatchepsout.

Après la mort de son mari et pharaon, elle a usurpé le trône en enfermant son beau-fils (prince héritier). Celui-là, quand il a récupéré le trône, a détruit toutes les représentations de celles-ci pour se venger. D’ailleurs, on en voit encore les traces.

Au 2ème niveau, on voit plusieurs représentations des Dieux, mais avec le visage de la reine.
Le 3ème niveau a été très rénové car il n’y en pas grande chose à la base.

Ce temple est intéressant par sa taille massive, mais sincèrement je ne l’ai pas trouvé joli. Il y a un petit chemin à droite du temple, qui mène à la vallée des rois en une heure de marche pour les plus courageux.

Colosses de Memnon

Nous passons devant les colosses de Memnon pour une pause photo. Ces deux statues sont à l’entrée d’un temple aujourd’hui disparu. Nous voyons de loin deux autres statues, moins impressionnantes mais plutôt bien conservées. La première statue à gauche est d’origine. La seconde à droite a été rénovée.

Déjeuner

Nous sommes déposés à l’embarcadère pour un déjeuner surprise au bord du Nil. On n’était pas censés venir ici mais notre agence égyptienne voulait nous « upgrader ».


Après 15-20 minutes de bateau (nous y étions seuls avec le guide, le luxe), nous arrivons sur Banana Island où nous déjeunons au resto Aladdin Restaurant. Le déjeuner est délicieux, c’est la première fois que nous avons un repas 100% égyptien. Le guide nous conseille de goûter une boisson délicieuse à base d’une fleur (carcadet/hibiscus – 30 livres). Le déjeuner est inclus dans le tour mais pas les boissons. On nous propose des bananes en dessert, des bananes venant direct des bananiers qui sont cultivés sur l’île.

Temple de Louxor

Nous sommes déposés en bateau devant le Winter Palace (notre hôtel) et notre chauffeur vient nous chercher pour nous amener au temple de Louxor. Franchement, on aurait pu marcher à pied aussi mais bon, le luxe, c’est le luxe. Le ticket d’entrée coûte 140 livres/personne. Le temple de Louxor fait partie des 3 endroits où je me sens le mieux en Egypte (avec Abou Simbel et près du Sphinx à Gizeh)

Nous entrons dans le temple et le découvre sous la lumière du jour (contrairement à hier soir). Nous sommes à contre jour l’après-midi, ce qui me laisse penser que la visite sera plus exceptionnelle le matin.

Nous voyons l’allée des sphinx (qui relie ce temple au magnifique temple de Karnak) que nous n’avons pas vue hier soir (il n’y avait pas d’éclairage). Cette allée sera restaurée d’ici 2030 ? Et UNESCO a déjà validé un financement dans les 6 milliards de dollars pour la voir se réaliser un jour. Bon, il faut qu’on revienne en Egypte.

J’ignore si c’est la fatigue mais notre guide presse le pas et boucle la visite un peu trop vite à mon goût. Il y a quand même des infos intéressantes.
Par exemple, pourquoi il y a une mosquée en hauteur au beau milieu du temple ? C’est parce que le temple a été couvert/caché par le sable et une mosquée (la 1ère de Louxor) a été construite sur le site.

Le temple est composé de 3 parties, faites par 3 pharaons différents (dont Alexandre le Grand – je le compte comme un pharaon mais devrais-je ?). En tout cas, la visite est très très agréable, on voit des statues fraîchement rénovées, venez en Egypte régulièrement car des statues de Ramsès II, ça re-pousse comme des champignons. Bientôt on aura 6 Ramses II devant le temple et 2 autres (sans tête pour le moment) avec tête dans la cour intérieure.

L’obélisque manquante à droite se trouve actuellement… à Paris. C’était un cadeau fait à la France, pas un vol 😀


Les trentaines de colonnes avec un chaperon à la forme de la fleur de lotus attirent l’attention, elles forment la salle hypostyle mais le plafond est effondré. Malheureusement les hiéroglyphes dessus sont très abîmés. Une partie sera « recyclée » pour en faire une église copte (on voit encore la croix, les dessins). S’en suivra un temple érigé par Alexandre le Grand et des hiéroglyphes « propagande » le représentant comme un véritable pharaon envoyé par les Dieux.

Je trouve que certains hiéroglyphes et reliefs sont plus faciles à voir avec les lumières artificielles hier soir, qu’à contre jour aujourd’hui. Je pense que les deux visites complémentaires, donc si vous pouvez, visitez le temple de Louxor de jour comme de nuit (soir).

Nous terminons la visite ici à 17h30. Nous marchons un peu pour trouver une boutique d’ATM et de Vodafone pour acheter un peu plus de data pour notre téléphone (on a bien compris que la connexion Internet, même dans un hôtel 5 étoiles comme le Winter Palace était pourrave et que seule la 4G peut nous permettre de poster les articles pour vous). C’est finalement une bonne décision car nous aurons aussi besoin de beaucoup de data pour nos prochains jours sur notre croisière sur le Nil en bateau traditionnel.

Je vous raconterai la suite de la soirée dans un autre article parce que c’est lié avec le 3ème jour.

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

Ce que nous avons payé

Notre agence égyptienne a déjà inclus tous nos frais de visite (y compris les tombes coûtant une fortune), chauffeur, guide, déjeuner… (cf. le programme détaillé ici)

Les seules choses que nous avons payées, c’étaient pour :
– du backshish pour les gardiens de tombes (pour avoir des privilèges) : 1$/gardien si on a enfreint « la loi »
– pourboires pour le guide : 300 livres (parce qu’on est en tour privé)
– pourboires pour le chauffeur : 150 livres (parce qu’on est en tour privé)
– boissons pour le déjeuner : 80 livres pour deux

Ce que vous auriez dû payer si vous faisiez la même chose que nous en indépendant

Tarifs Novembre 2018. 20 livres = 1€

– privation d’un chauffeur pour une journée : comptez dans les 600 livres
– pourboires pour le chauffeur : 100 à 150 livres (150 livres surtout s’il ne vous amène pas faire un « stop shopping »)
– du backshish pour les gardiens de tombes (pour avoir des privilèges) : 1$/gardien si on a enfreint « la loi »
– entrée à la vallée des Rois (3 tombes à choisir sauf Sethi 1er, Toutankhamon, Ramses V/VI) : 200 livres
– train à la vallée des Rois (optionnel) : 5 livres/personne
– tombe Ramses V/VI : 100 livres
– tombe Sethi 1er : 1000 livres
– droit aux photos à la vallée des Rois (3 tombes à choisir sauf Sethi 1er et Toutankhamon) : 300 livres/caméra
– entrée à la vallée des Reines : 100 livres
– tombe Nefertari : 1200 livres
– temple de Hatchepsout : 100 livres
– Colosses de Memnon : gratuit
– train au temple de Hatchepsout (optionnel) : 2 livres/personne
– restaurant au bord du Nile : Ne sais pas
– bateau pour aller au bateau au bord du Nile : Ne sais pas
– entrée au temple de Louxor : 140 livres

Jours 2 & 3 en Egypte : Temple de Karnak et Croisière sur le Nil
Jour 1 en Egypte : Arrivée à Louxor
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.