Giverny (France) : la Maison et les Jardins de Claude Monet

Il y a un train depuis Paris / Rouen vers Giverny toutes les heures. Au lieu de louer une voiture, nous décidons d’y aller en train tout simplement. Le train ne dessert pas directement Giverny mais Vernon, ensuite, il faut prendre une navette (10€ l’aller-retour) jusqu’à Giverny.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

A Vernon même, on peut visiter un vieux moulin très joli. La Navette peut vous déposer de l’autre côté du pont, et vous pouvez la reprendre plus tard pour continuer votre chemin vers Giverny.

source : wikipedia

Giverny est toujours une bonne idée, quelle que soit la saison. Nous y sommes allés il y a quelques années à la fin de l’été, et nous n’avons pas vu les mêmes fleurs qu’aujourd’hui. Il y a toujours beaucoup de monde, donc prévoyez d’y aller si possible en semaine et tôt. C’est ce qu’on espérait faire aujourd’hui.

Mais surprise ! A cause du Covid, la caisse est fermée et le seul moyen d’acheter les tickets, c’est en ligne. On achète en panique les tickets sur la Fnac. Ouf, il reste encore des tickets pour aujourd’hui, mais l’entrée c’est dans 3 heures ! Des touristes étrangers nous posent des questions sur les tickets, et je vois mal comment ils peuvent aller sur la Fnac, se créer un compte, et choisir le ticket qui va bien depuis leur téléphone alors qu’ils ne parlent même pas français. C’est vraiment décevant de la part de la Fondation Claude Monet de gérer les accès de manière aussi compliquée.

Bref. Avant de venir ici, réservez !

Nous avons 3h devant nous et même si le village est tout petit, tout le village est beau et on peut passer de longs moments à regarder les fleurs, les jardins, les galeries. Nous prenons un goûter de l’autre côté du village…

avant de retraverser tout le village, à la recherche d’un coin sympa où nous poser

Musée des Impressionnistes

L’accès au jardin du musée des Impressionnistes est gratuit et il y a quelques bancs où l’on peut s’asseoir. A un moment, on traverse même un champ. Les coquelicots ne sont plus là mais j’imagine qu’au mois de Juin, ça devait être tout rouge et tout beau. Ici, les pesticides semblent absents car on est envahis d’insectes. Ils ressemblent particulièrement aux puces et aiment beaucoup rester sur les vêtements, les cheveux et les sacs. Parfois, on traverse de gros nuages d’insectes sans savoir comment les éviter. Mais ils ne piquent pas, c’est l’essentiel ! à côté de ça, il y a beaucoup de libellules et de papillons. Cela fait longtemps que je n’ai pas vu autant de papillons.

Ancien Hôtel Restaurant Baudy

Une bonne option pour le déjeuner aurait été le restaurant Baudy, dont l’histoire est très romanesque. Je vous copie/colle ici l’histoire de ce resto devenu un lieu incontournable des peintres américains :

Au printemps de l’année 1886, l’artiste peintre américain William Metcalf pousse la porte de la buvette-épicerie tenue par Angélina et Gaston Baudy à Giverny. Il reviendra quelques jours plus tard accompagné de trois de ses compatriotes également artistes peintres. Mme Baudy leur fait la cuisine et leur offre même sa chambre.
A leur stupéfaction, ils apprennent que Claude Monet, le maître impressionniste, réside là, à quelques pas. ce dernier les recevra et les invitera à déjeuner. De retour à l’Académie Julian à Paris, ils sont enthousiastes : “Claude Monet habite Giverny, un petit village normand où il existe une pension qui offre gîte et couvert pour un prix dérisoire“. Dès lors, le petit train déverse chaque fin de semaine une horde de jeunes barbus et gais… C’est la ruée vers l’épicerie-buvette de Giverny. Dans le jardin naît un premier atelier de peintres suivi bientôt par deux autres. C’est désormais l’Hôtel Baudy où l’on s’amuse fort tard et où les murs se couvrent de tableaux, gages d’amitié… ou de règlement. L’établissement accueille Renoir, Rodin, Sisley et Pissaro. Monet et Clémenceau y devisent souvent de longues heures dans le parc. Mais ce sont les peintres d’Outre-Atlantique qui fournissent le gros des troupes : Metcalf, Sargent, Robinson, Hart, Butler, Beckwith, Watson, Young, Mc Monnies, Frieseke, Mary Cassat, Collins, Perry… et tant d’autres que l’on finit par l’appeler l’Hôtel des peintres américains.

Source

Il paraît qu’il y a une roseraie sauvage mais j’avoue que je n’ai rien vu. Nous n’avons pas pu tester le restaurant car nous ne voulions juste boire un coup, ou prendre un dessert, ce qui n’était pas possible.

Les Jardins de Claude Monet

L’heure est enfin arrivée, on peut enfin visiter les jardins et la maison de Claude Monet. Il faut savoir qu’avant, le fameux jardin d’eau n’avait pas d’eau. C’est Claude Monet qui a fait détourner le petit bras de l’Epte, le Ru pour créer l’étang. IL a toujours été fasciné par le reflet des nuages sur l’eau et a souhaité créer un étang dans son jardin. Le fameux pont vert dans l’axe de l’allée centrale est inspiré des ponts japonais des estampes que Monet collectionne. Mais pour ne pas faire exactement comme les ponts japonais, le rouge a été remplacé par la couleur verte. Les plantes gardent cependant cet esprit oriental : bambous, les ginkgos biloba, les érables, les pivoines arbusives du Japon, les lis et les saules pleureurs. Les nymphéas ont été ajoutés afin de faire fleurir l’étang.

Ce magnifique jardin faisait la fierté de Monet, qui y recevait ses invités. Un jardinier était chargé de son entretien à temps plein, et supprimait chaque feuille morte pour qu’il reste d’une beauté parfaite.

La Maison

On nous ouvre une porte pour qu’on traverse la route et accède à un autre jardin, jouxtant la maison de Claude Monet. Cette allée centrale est interdite d’accès et elle change de visage d’une saison à l’autre. Quand nous y sommes allés il y a quelques années, elle était beaucoup plus fleurie et les petites plantes couvraient presque l’allée.

Tout le bois est peint en vert aussi et juste en face, on trouve plein de rosiers.

Le salon-atelier est très lumineux et on retrouve cette idée de verrière, laissant passer la lumière naturelle, sans en être complètement ébloui. Cet atelier a fait l’objet d’une reconstitution en 2011, avec une soixantaine de tableaux répliqués et accrochés au mur de manière très dense.

On trouvera la collection d’estampes japonaises de Monet un peu partout dans la maison. La plupart du mobilier à l’intérieur de la maison est authentique. Le faux chat en céramique dormant à côté de la cheminée, peut-être pas 😀

La partie qui m’a impressionnée le plus, c’est la cuisine. Avec la cuisinière d’époque, les poêles d’époque, les objets d’époque… les murs sont très colorés, tout est très lumineux. Ça donne de la vie à cette maison pourtant inhabitée.

En sortant de la maison, on repère une petite allée couverte de lavandins. Elle est un peu cachée et la nature y est très dense donc personne n’a osé s’y aventurer. Donc j’ai pu obtenir de très belles photos là-bas. La réalité est un peu plus aventureuse car ici les abeilles et les guêpes s’activent à fond. Elles ne sont pas agressives, mais c’est assez impressionnant. Je suis tellement contente de voir autant de lavandins ici, surtout que nous ne serons pas en Provence à temps pour voir les champs de lavandes en fleurs.

Sur ce, je vous laisse. Demain, nous partons faire un tour de France en voiture. Vous pouvez déjà regarder notre programme ici

Partie 2 : Conseils pratiques

  • Pensez à réserver vos tickets à l’avance sur la Fnac par exemple
  • Billets de train :
    • Rouen – Vernon-Giverny : à partir de 13€ en TER (lien Oui.sncf)
    • Paris – Vernon-Giverny : à partir de 16€ en TER (lien Oui.sncf) ou alors vous pouvez prendre le transilien J, qui est couvert par votre pass Navigo
Cathédrale d'Amiens et les Hortillonnages : Road Trip Voiture en France #1
Mes Adresses Favorites à Rouen: Spas, Restaurants, Petits Commerçants
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.