Tour Du Monde 5 Continents

Quand rien n'est prévu, tout est possible

Cape Town (Afrique du Sud) – une ville trépidante

Cape Town, ou Le Cap, est la deuxième destination de notre tour du monde, tout juste après Johannesbourg



Départ de notre auberge de Johannesbourg pour l’aéroport, à 10mn en taxi. Le taxi ne met pas de compteur et nous charge R150 (9€). On se note d’être plus vigilant ou de prendre un Uber la prochaine fois.

Arrivés à Cape Town, on prend le shuttle de l’excellent système de bus MyCity pour aller à l’auberge de jeunesse. R85/personne quand même !

Cape Town me fait beaucoup penser à l’Australie. Je retrouve beaucoup de noms de lieux en commun ou magasins/chaînes dispo aussi en Australie. La dernière fois que je me suis fait cette réflexion, c’était à Madagascar où je retrouvais l’architecture coloniale qui me rappellait le Vietnam d’il y a 20 ans. Comme quoi la colonisation laisse des traces, durablement.

Je me rends compte que j’ai très mal organisé toute cette partie de voyage à partir de Cape Town. J’ai choisi le logement un peu à l’arrache. L’auberge de jeunesse est plutôt chère et se trouve dans une rue remplie de boîtes de nuit et des gens bourrés le soir, et même à l’accueil de l’auberge, la musique est à fond jusqu’à minuit. Heureusement nous sommes dans une chambre privée avec très peu de voisins dans les chambres d’à côté.

Nous prenons un Uber pour aller en bas du téléphérique. Le chauffeur est très sympathique et le prix est deux moins cher qu’à Johannesbourg.

Le téléphérique est une expérience à part entière. Le sol de la cabine (immense) tourne lentement, nous permettant d’avoir une vue à 360 degrés.

image

Arrivés en haut, nous voyons les nuages monter très rapidement. Nous sommes dans les nuages en fait ! Littéralement.

Cette idée m’enchante et m’émeut à la fois. Je suis très émue ces derniers temps. A chaque fois que je vois quelque chose de beau, je me dis que oui, c’est beau et surtout, ce n’est pas fini. 10 mois de découverte et de moments comme ça m’attendent encore.

Malgré les nuages, la vue reste excellente par moments. On voit même le fameux stade olympique.

image

De retour à l’auberge, nous dînons au fameux et mythique resto d’en face Mama Africa, recommandé par tous nos chauffeurs Uber, guides, hostels. N’ayant pas réservé, nous venons à 18h30 à l’ouverture et soudoyons le doorman avec nos meilleurs sourires. Nous obtenons ainsi une table juste en face de la scène (pour profiter du spectacle un excellent groupe de musique à partir de 20h). Premier vrai repas africain : Nous prenons un plateau Wild Game, des jus de mangue et un assortissement de dessert pour deux. Le prix est très élevé mais c’est notre repas préféré depuis notre arrivée en Afrique du Sud. C’est la 1ère fois que JB mange du crocodile (très moyen) et de l’autruche (très bon). Verdict : nos préférés sont l’autruche et springbox.

image

Le lendemain, nous partons pour Plettenberg Bay et revenons au Cap deux jours plus tard.

Nous retrouvons Bazbus pour un tour de la Péninsule du Cap. Il fait très froid, on alterne entre le soleil et la pluie mais globalement, ce n’est pas si dérangeant. Nous ne sommes que 5 mais le guide donne absolument tout pour combler le désagrément de la météo, jusqu’à chanter et même nous présenter un peu Cape Town.

Nous commençons par un petit port d’où partent les bateaux vers l’île des phoques (cape fur seals island). Nous ne prenons pas de bateau mais apercevons trois phoques qui nagent dans le port. Un homme nous raconte qu’ils sont là parce qu’il les nourrit et les deux grands phoques sautent très haut pour venir manger dans sa main. Sentant l’arnaque venir à des km, nous lui disons au revoir assez rapidement. Plus tard, le guide nous confirmera que cet homme devient très agressif s’il n’obtient pas son pourboire pour « son show ». De toute façon, nous sommes contre le fait de nourrir les animaux sauvages. Ça les rend dépendants de l’homme et dangereux. Les babouins, jadis très gentils (il y a une vingtaine d’année) sont devenus un vrai cauchemar pour les touristes et locaux, ils volent de la nourriture ou même des sacs, ouvrent les voitures dès qu’ils sentent l’odeur de la nourriture.

Nous passerons pas mal de temps aux différents view points pour prendre des photos et manger, avant d’arriver à la plage des pingouins. Ils sont tout petits (30cm environ) et ont plein de petits avec eux (on les reconnaît facilement parce que leur fourrure est différente, n’étant pas encore waterproof). Ils sont super mignons et bien protégés. C’est magique quand même l’Afrique du sud ! On peut voir des autruches sauvages et 5mn plus tard s’émerveiller devant des pingouins en totale liberté.

image

image

Nous passons ensuite beaucoup de temps à Cape Point (la pointe de la péninsule du Cap) et le Cap de la Bonne Espérance. La vue depuis Cape Point est époustouflante, on y voit bien le Cap de bonne espérance de haut et le False Bay.

image

image

13499914_10208453222981996_2034380318_o

Nous rentrons à Cape Town et visitons V&A Waterfront qui n’a rien d’exceptionnel. Nous en profitons pour tester un cinéma sud-africain avec « Finding Dory ». Les places sont numérotées. Les lunettes 3D sont superbes et meilleures qu’en France. Les prix sont pareils que ce soit en 2D ou 3D. Les spectateurs très respectueux et silencieux. Évidemment, le film n’est pas sous-titré.

Un Uber nous ramène à l’hostel.  Le chauffeur vient du Congo et nous confie son rêve de venir s’installer en France. « un jour on se reverra, je le sens, j’en suis convaincu », nous dit-il. Nous avons un petit pincement au cœur pour lui.

Le lendemain, nous prenons un autre Uber (au lieu du bus public parce que finalement c’est le même prix pour deux). Le chauffeur profite de la longue course pour faire son guide touristique, en nous montrant les différents quartiers, nous racontant la vie à Cape Town. On sent qu’il aime vraiment beaucoup cette ville. Vraiment, on vous recommande Uber à Cape Town car c’est vraiment pas cher et tous les chauffeurs que nous avons croisés étaient d’une gentillesse !

Fin de notre séjour en Afrique du Sud. Pays que nous avons découvert pour la 1ère fois, que nous avons aimé et où nous avons vu des choses que nous n’avions encore jamais vues nulle part ailleurs.

Comment y aller

Nous avons choisi de prendre l’avion depuis Johannesbourg (aéroport international O.R. Tambo) jusqu’au Cape.
Depuis l’aéroport du Cape, un shuttle relie l’aéroport au centre ville (MyCiTi), pour R85/personne (5€). Départ toutes les 30mn. Le bus vous déposera au Civic Centre (12 Hertzog Boulevard). Vous pouvez prendre une correspondance ensuite avec le même ticket.

Autres options :

  • Partir de Skukuza (cet aéroport étant proche du Kruger Park). Mais cette option, économe en temps de transport en voiture, s’avère peu intéressante car le billet d’avion est plus cher que Johannesbourg – Le Cap
  • Le train n’est apparemment pas une bonne option, pour des questions de sécurité – sauf pour des trains très très luxueux (et chers)
  • Nous n’avons pas voulu prendre de bus car le rapport paysage/temps ne nous a pas convaincus. Mais bon, ce n’est que notre opinion personnel. A vous de voir

Astuces

  • Se loger dans un des multiples hostels du réseau Baz Bus pour profiter au max de ce réseau. Les bus & excursions proposés par Bazbus viennent vous chercher devant votre hostel (backpacker) et vous déposent devant la porte de votre prochain hostel. C’est un moyen de transport pratique et sécurisé (beaucoup plus que le train). Cela vous évite des frais de taxi pour vous rendre à votre hôtel. En période creuse (Mai-Juillet), réserver son prochain hostel le jour même est tout à fait possible, vous pouvez donc prendre votre décision pendant le trajet du bus.
  • Les excursions vers le Cap de Bonne Espérance prennent toute une journée. Départ tous les jours depuis votre backpacker
  • Un autre trajet qu’on vous recommande est celui vers Port Elizabeth (avec les Baz Bus) – 3 jours minimum, tout simplement parce que ce chemin est magnifique. Perso, nous avons choisi de nous arrêter juste avant Port Elizabeth, à Plettenberg Bay pour pouvoir voir les dauphins & les baleines. C’est aussi à cet endroit qu’il y a le saut à l’élastique le plus haut du monde.
  • L’option la plus économique pour se déplacer est de louer une voiture (environ 20€/jour, l’essence est peu chère) et vous payez les « agent de parking » non officiels dans la rue (R10, 1,5€), ils vont même vous indiquer des places libres

Budget

    • Billet d’avion : Johannesbourg – Le Cap A/R 115€/personne, hors billet tour du monde
    • Shuttle bus: R85/personne soit 5€
    • Téléphérique : R240/personne soit 14€
    • Uber : R55/course pour un trajet d’environ 15mn soit 3€
    • Hostel : Long Street Backpackers : R445/nuit pour une chambre double soit 25€, R20/jour pour le Wifi illimité -> Nous le recommandons pas spécialement à cause de l’emplacement et la musique, mais le rapport qualité/prix est bon car malgré tout il est propre
    • Excursion vers le Cap de Bonne Espérance : R690/personne soit 40€ déjeuner compris
    • Nourriture : entre R70 et R150 par repas par personne (soit 4€ à 9€)

TOTAL : 500€ pour 3 jours, 2 adultes, billets d’avion compris depuis Johannesbourg

Budget optimisable si vous choisissez de louer une voiture au lieu de prendre un tour guidé et de prendre un lit dans un dortoir au lieu d’une chambre privée. Cependant, les billets d’avion depuis Johannesbourg plomberont toujours le budget global.

depensescapetown

Liens utiles

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2018 Tour Du Monde 5 Continents

Theme by Anders Norén