12 choses insupportables dans les auberges de jeunesse

Lorsqu’on voyage un an autour du monde, les auberges de jeunesse sont un passage obligé si l’on ne veut pas faire exploser le budget logement. C’est en Argentine, au Chili et en Uruguay que nous avons majoritairement dormi en auberge de jeunesse. Dans ces trois pays, deux lits en dortoir nous coûtaient plus cher qu’une chambre d’hôtel confortable dans la plupart des pays en Asie.

Si certaines auberges de jeunesse sont parfaitement aménagées et très agréables (mention spéciale à celles qui mettent un rideau aux lits permettant d’avoir un peu d’intimité), dans d’autres, on sent bien que c’est la course à la rentabilité et que le confort des clients passe au second plan.

Résider en auberge de jeunesse, c’est aussi l’occasion de vivre en communauté, pour le meilleur et pour le pire.

Les portes qui grincent

Dormir dans un dortoir de 12 personnes, c’est l’assurance d’avoir beaucoup de passage. A toute heure du jour et de la nuit, vous allez avoir des allers et venues. A plus forte raison si vous êtes dans une ville avec un aéroport (avec des arrivées et des départs) ou le WE (avec des virées nocturnes en perspectives).

Rien de bien gênant si vos « collocs » sont civilisés et se font le plus discret possible.

Mais si la porte grince, la discrétion va se révéler impossible, nuit galère en perspective !

L’huilage des portes de chambres devrait être le BA-BA d’une auberge de jeunesse, c’est loin d’être toujours le cas. Prévoyez des boules quiès et évitez si possible le lit le plus proche de la porte.

Les ampoules qui ne fonctionnent pas

Votre dortoir est étrangement sombre une fois le soleil couché ? Normal, sur les 4 ampoules de la pièce, 3 sont grillées. Changer une ampoule, ça se fait en 30 secondes mais pourquoi faire une telle dépense ? Les touristes à petit budget viendront quand même.

La puanteur

10 personnes dans un dortoir, une température extérieure entre 30 et 40°, une climatisation défaillante, une auberge de jeunesse située dans une zone de trek. Vous avez là le meilleur cocktail pour avoir une chambre qui sent le fauve. Si vous ajoutez un colocataire qui pue des pieds, ça peut devenir rock & roll.

La saleté

Lorsqu’on choisit de dormir en auberge de jeunesse, on accepte implicitement de revoir à la baisse nos exigences en terme de confort et de propreté.

Si lors de votre arrivée, on vous confie du linge de lit, vous allez râler un peu à la perspective de devoir faire votre lit vous même. C’est pourtant la garantie d’avoir un lit propre. Dans le cas contraire, votre lit sera comme une boîte de chocolat, vous ne savez pas sur quoi vous allez tomber.

Prévoyez un sac de couchage en soie pour les cas les plus extrêmes où le simple contact de votre peau avec le lit risque de vous contaminer.

1 prise électrique pour 10 personnes

Il y a 10 ans, cela n’aurait sûrement posé aucun souci. En 2017, tout le monde passe sa journée à prendre des selfies avec son smartphone puis à partager ses meilleurs photos sur Facebook, Snapshat et Instagram. Ces activités passionnantes consomment de la batterie !

La nuit tombée, il faut bien recharger son téléphone pour pouvoir recommencer le lendemain, non ? Comment faire si votre dortoir ne possède qu’une seule prise pour 10 personnes ? Insupportable !

Lorsqu’on voyage, on prévoit rarement une multi-prise dans son sac. Choisissez un adaptateur universel avec au moins deux prises USB, comme ça tout le monde est content.

Les douches « tuyaux d’arosage »

La plupart des fois, vous aurez en auberge de jeunesse une douche froide ou une douche sans pression. Si vous avez une douche chaude avec suffisamment de pression, c’est votre jour de chance.

En plus de ça, dans certaines auberges, les pommeaux de douche semblent optionnelles. On a alors l’impression de se doucher avec un tuyau d’arrosage, pas très agréable.

Les personnes sans gêne

Si on s’habitue assez facilement à un confort spartiate, le manque d’éducation de vos compagnons de chambrée peut transformer votre séjour en cauchemar. Comme cette fois où une charmante demoiselle est entrée dans le dortoir à 2h du matin en allumant la lumière et en discutant bruyamment avec son voisin avant de s’offusquer qu’on ait l’outrecuidance de lui demander de faire silence !

Les personnes qui ronflent

Un incontournable des nuits en auberge ! Pour ceux qui ont vu le film la grande vadrouille, sachez que l’astuce consistant à siffler pour interrompre les ronflements fonctionne. Le problème, c’est qu’ils vont reprendre dès que vous aurez cessé les sifflements.

D’expérience, et contrairement à ce qu’on peut croire, ce sont rarement les hommes qui ronflent le plus fort. A l’inconfort de la situation peut donc s’ajouter la stupéfaction de s’apercevoir que ce bruyant ronflement est le fait de la charmante jeune fille avec qui vous avez discuté précédemment.

Les boules quiès seront vos alliés mais pas toujours suffisantes.

La cuisine sous équipée

En plus d’optimiser votre budget logement, l’auberge de jeunesse est l’occasion de réduire vos dépenses alimentaires en cuisinant vous même.

A condition que la cuisine ne soit pas là uniquement d’un point de vue symbolique. Si vous ne trouvez que deux poêles cabossées qui se battent en duel, qu’il n’y a ni huile, ni sel, ni poivre à l’horizon, … cuisiner risque de vous coûter plus cher que de manger au snack d’à côté.

Les vols dans le frigo

Faisant fi du sous-équipement de la cuisine, vous avez décidé d’investir ! Vous avez acheté de l’huile, du vinaigre, du sel et du poivre que vous laisserez généreusement à disposition de tous après votre départ.

Après une journée de visite, vous vous réjouissez de la délicieuse salade composée que vous allez vous faire : roquette – maïs – tomate avec assaisonnement maison.

Vous ouvrez le frigo et découvrez alors que votre boîte de maïs a disparu, probablement subtilisé par un voyageur fauché qui avait faim. Insupportable !

Pas de locker

Passeports, téléphones, cartes bancaires, ordinateur, cash, … autant d’objets importants que l’on ne souhaite pas avoir sur soi lorsqu’on va à la plage et que l’on préfère sécuriser lorsque l’on dort.

Malheureusement, si les lockers peuvent sembler être un standard pour une auberge de jeunesse, ce n’est pas toujours le cas.

Cela ne pose aucun problème à certains qui n’hésitent pas à laisser leur mac en évidence sans surveillance, ce n’est pas mon cas.

Prévoyez de quoi verrouiller votre valise ou votre sac à dos pour minimiser les risques.

Une salle de bain pour 10

Une salle de bain pour 10 personnes ? Soyez certain que ça va se bousculer au portillon. Si en plus, la seule toilette est dans la même pièce que la douche, ça va devenir compliqué.

Comme pour le métro, l’idéal sera de se lever avant tout le monde pour éviter les périodes d’affluence.

Un tour du monde : 15 kg en moins
Varadero et Matanzas (Cuba) : la plus belle plage au monde
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (7 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...
    Jean-Benoit

    Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.