Tour Du Monde 5 Continents

Quand rien n'est prévu, tout est possible

Vienne (Autriche) : ma ville préférée en Europe Centrale – Carnet de voyage

En apprenant que nous visitons les pays d’Europe Centrale et d’Europe de l’Est, un ancien boss de JB, qui vit actuellement à Vienne, nous a proposé de passer quelques jours chez lui.

Cette invitation tombe à pic, puisque nous devons aller de Prague à Budapest de toute façon, et Vienne, se trouvant au milieu du chemin, est un arrêt parfait pour un week-end prolongé.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Comment y aller

Nous avons choisi de prendre un bus depuis Prague. C’est l’option la plus économique. Le train aurait coûté plus cher, pour exactement la même durée.

C’est la première fois que nous prenons un Flixbus. Nous sommes, heureusement, déposés par notre Uber, pile à l’endroit où se trouve notre bus. Complètement par hasard. Franchement, s’il ne nous avait pas déposé là, on aurait eu trop du mal à trouver notre bus.
Car notre bus part du parking devant la gare. Mais d’autres bus partent depuis le trottoir d’en face. Sans AUCUNE indication.

Si JB n’avait pas l’idée de télécharger l’appli Flixbus où une petite infobulle nous indique l’emplacement exact de la station, on aurait tourné en rond pendant longtemps.

Bref, si vous trouvez notre blog en tapant « où se trouve la station flixbus à Prague pour Vienne / Cracovie », elle est ici, au parking devant la gare (en 2017 en tout cas, je ne suis pas responsable s’ils bougent de place l’année prochaine) :

Découverte de la ville

Un Uber nous dépose devant l’appartement de nos hôtes. Le chauffeur nous fait plein d’éloges sur le quartier, résidentiel, très safe etc etc. Mais c’est apparemment le cas de toute la ville, car tout est fait pour favoriser la mixité sociale. Les HLM côtoient les beaux immeubles. Les enfants vont à la même école, du coup il n’y a pas d’endroits craignos.

En Autriche, les gens parlent l’allemand avec un fort accent. Avec notre accent français, on se fait griller direct par un expatrié français. Il nous demande d’où on vient, et nous fait envier en parlant de son appartement au centre ville à 100m² pour 1200€/mois et la sécurité de la ville, où sa femme peut sortir seule avec les amis le soir sans qu’il ne s’inquiète.

Ce joli portrait de la ville est confirmé plus tard par nos hôtes, qui nous amènent faire un tour de la ville en nous montrant les différents musées et la mairie, en ajoutant « on a fait la fête là-bas, au 2ème étage ». Ah oui ? vous étiez invités ? « non, il suffit d’acheter des tickets. Tous ces bâtiments sont faits pour le peuple, et sont utilisés par le peuple ». Eh ben !

A Vienne, tout est vraiment très, très beau
JB voulait qu’on aille au marché pour déjeuner, mais j’ai préféré aller tout de suite au centre ville

Voici l’église Saint-Pierre. Nous avons assisté à un petit concert d’orgue à 15h, entrée libre avec participation. Sympa mais sans plus.

Et puis nous avons acheté des tickets pour monter jusqu’en haut de la cathédrale Saint-Etienne. Très impressionnantes les tuiles vues de près.

Ensuite, je passe rapidement à la boutique de Swarovski. C’est une marque autrichienne donc je pensais que leur boutique au centre ville aurait été un peu différente des autres villes – mais non. Les fans du crystal devraient aller à Wattens, le siège social de Swarovski, où se trouve un musée sympa.


On se promène et tombe sur une autre cathédrale.

Je crois qu’on la voit dans un des films sur Sisi l’impératrice (la scène de son mariage je crois). C’est vraiment à couper le souffle ! On aurait pu payer 8€ pour prendre l’ascenseur sur la droite et admirer le plafond de plus près, mais l’ascenseur est en panne en ce moment.

Nous passons rapidement au marché. Il y a pas mal de stands et restaurants mais ça nous semble très touristique. Heureusement qu’on n’a pas déjeuné là-bas. Par contre, JB a un coup de coeur pour la boutique de fromages particulièrement bien fournie.

Le lendemain, nous mettons beaucoup de temps à nous préparer et sortir. Il fait une chaleur écrasante ! Et c’est comme ça tout le temps à Vienne en été.

On se motive enfin pour faire 100m pour nous rendre à Österreichische Galerie Belvedere où l’on peut admirer le fameux tableau « Le Baiser » de Klimt. Le jardin est vraiment magnifique !!

 

On y trouve des tableaux bien connus


Des peintures trompe-l’oeil plus que réalistes. Sur la photo, on peut difficilement voir que ce sont de fausses colonnes.


Evidemment, la foule devant « Le Baiser » peut être comparée à celle devant Mona Lisa.


C’est pour ça qu’un espace selfie avec une reproduction du tableau est disponible dans la salle à côté pour tous les fans de selfies 🙂 Il y a d’autres Klimt ici (Justine par ex.) et d’autres tableaux connus répartis un peu partout dans les différents musées viennois. Il y a deux tableaux d’Adèle exposés actuellement à New York aussi (dont un faisant l’objet d’un film américain sorti il y a deux ans).


 Que sera une visite à Vienne sans Sisi l’impératrice ? On se dirige vers Hofburg, l’ancien palais royal, pour visiter les appartements royaux et en savoir plus sur cette belle Sisi. L’ancien palais royal comporte plusieurs musées, mais nous avons choisi de visiter uniquement celui-ci.

Les photos sont un peu dans le désordre (sorry).

Apparemment, de son vivant, personne ne s’intéressait vraiment à elle. Elle devient une icône seulement après sa mort (une impératrice si jeune et si belle assassinée). Sisi n’a pas été élevée pour être impératrice. Cependant, l’empereur et elle ont eu un coup de foudre et au lieu d’épouser sa sœur, l’empereur l’a choisie elle. Sisi aura des relations conflictuelles avec sa belle-mère, et passera sa vie à déprimer. Elle aimera par dessus-tout la Hongrie où elle considère plus comme son pays. D’ailleurs, elle maîtrise parfaitement le hongrois, considéré comme une des deux langues les plus difficiles au monde.

On y voit aussi le masque de mort de Sisi et on peut se rendre compte que les innombrables peintures d’elle ne lui rendent pas justice. Elle est encore plus belle en vrai.

Ce qu’on retient après la visite c’est l’impressionnante collection d’argenterie qui occupe tout le rez de chaussée.

Que serait un séjour en Autriche sans Mozart ?
Nous sommes allés rendre hommage à ce compositeur, ce génie de la musique devant sa statue au Burggarten. Notez la clé sol sur la pelouse derrière moi.
Et puis, nous sommes allés à la maison de Mozart, où il a passé un certain nombre d’années avec sa famille. Il n’y a pas de guide mais tout le monde se voit attribuer un guide audio dans la langue de son choix. L’expo explique que contrairement aux idées reçues, Mozart n’est certainement pas mort dans l’indifférence. S’il lui arrive à manquer un peu de sous, c’est plutôt dû à son addiction pour les jeux d’argent. Et le fait qu’il soit enterré dans une fosse commune est plus une mesure d’hygiène à l’époque, obsédée par les risque d’épidémies.

Le soir même, nos adorables hôtes nous amènent dîner au pied de la mairie, où tous les jours, les foodtrucks servent d’excellentes nourritures… principalement aux touristes. Je repère un foodtruck vietnamien et goûte avec gourmandise leur salade de papaye.
La veille, JB a pu profiter d’un superbe plateau de fromage dans un cadre magnifique (au milieu d’un parc) :

Nous terminons notre séjour à Vienne en regardant avec nos hôtes le film « Amadeus ».
Vienne est vraiment une ville magnifique. Tout est propre (trop propre), bien conservé, tout est grandiose, beauté.. Même si la note est plus salée que les autres pays d’Europe Centrale, ce petite aperçu m’a donné envie d’y retourner plus tard, pour au moins un mois et demi. Pour l’instant, c’est ma ville préférée (du 2nd tour du monde).

Partie 2 : Conseils pratiques

En Autriche, la monnaie officielle est l’euro. La carte bancaire est acceptée partout.

Le pourboire ne doit pas être laissé sur la table, ce sera très mal vu. Il faut, au moment du paiement, annoncer la somme totale qu’on veut régler (y compris 10% de pourboire). On peut payer la somme totale (pouboire inclus) par carte bancaire.

Si vous payez en cash, c’est pareil. Annoncez la somme que vous voulez payer au serveur.

Les tickets de bus peuvent être achetés directement auprès du chauffeur, mais je vous conseille les tickets 24/48 ou 72 heures sont plus économiques surtout si vous vous déplacez uniquement en transport publique.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2017 Tour Du Monde 5 Continents

Theme by Anders Norén