Tour Du Monde 5 Continents

Quand rien n'est prévu, tout est possible

Prague (République Tchèque) : Premières impressions

Après un mois de bonheur en Pologne, nous voilà de nouveau sur la route pour la République Tchèque. En République Tchèque, deux villes attirent les touristes : Prague et Český Krumlov.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Cracovie – Prague en bus

Nous sommes venus à la station de bus principale 1h avant le départ. Il y a une longue queue pour acheter les tickets. Heureusement nous les avons achetés en ligne (sur le site Polski). On attend, on attend… et 20min avant le départ, l’écran n’affiche toujours pas l’emplacement de notre bus. Nous faisons la traduction de toutes les destinations se trouvant sur l’écran, on ne sait jamais, mais aucune trace de « Praga » (Prague en polonais) ou une ville d’à côté. Nous nous renseignons auprès du guichet d’information et on nous montre un quai – sur le quai, la destination marquée est une ville paumée en Pologne. Une vingtaine de personnes sont en train d’attendre comme nous, un monsieur nous apprend qu’il a raté le bus de ce matin justement parce que l’écran de départ n’affichait pas son bus, et le temps de comprendre, se renseigner, le bus est déjà parti sans lui.
Le bus arrive avec 20 minutes de retard. JB a payé un supplément (1 €) en plus pour des places censées nous donner plus d’espace pour les jambes. Que nenni !
Les places sont petites, rien à voir avec les bus de l’Amérique du Sud ou le ouibus en France. On regrette, on regrette. On aurait dû prendre le train.

Notre appartement à Prague

Après 7h30 interminables où l’on a eu droit à 5mn de pause à l’extérieur, nous sommes enfin arrivés à Prague.

On en profite pour retirer de l’argent. Comme en Pologne, il ne faut pas accepter le taux de change ridicule que propose le distributeur, mais le taux qu’appliquera votre banque.

Les poches pleines de sous, nous osons même prendre un taxi jaune. C’est bien connu que les taxis à Prague arnaquent les touristes, mais a-t-on vraiment envie de s’entasser de nouveau dans ce bus plein à craquer à l’heure de pointe ? Non non non ! Alors on monte dans le taxi, 190 couronnes (7,3€) pour 2km. Hum… Nous sommes bien loin de la Pologne

Nous sommes accueillis par la gestionnaire de notre appartement Airbnb. Elle nous a même laissé un guide de tous les restaurants & lieux d’intérêt à côté de notre appartement. On apprend avec surprise qu’on est dans un quartier de hipsters, donc pour sortir, boire ou acheter des oeuvres d’art, c’est THE PLACE TO BE.

L’appartement nous a coûté 1058€/mois. C’est assez cher comparé à ce qu’on avait en tête pour l’Europe de l’Est, mais bon, nous sommes en plein Juillet. Et l’appartement est quand même très grand. Je vous laisse le découvrir en vidéo. J’ai dit 45m2 dans la vidéo mais je pense qu’il fait plus (50m2). Nous avons été un peu déçus par le manque de lumière : nous sommes au 1er étage. C’est un détail que nous avons omis dans notre sélection d’appartements et comme on travaille essentiellement de chez nous, on en prendra en compte pour les prochaines destinations.

Découverte de Prague

Notre fatigue s’envole tout de suite quand on découvre notre quartier. Il n’y a quasi personne mais il y a plein de restaurants aux alentours (et quelques spas & massages en passant). Nous passons à l’état d’excitation total quand on s’approche de la vieille ville de Prague.

C’est joli, joli, et joli ! Malgré les bombardements en 1945, Prague en a pu effacer les traces, et c’est donc avec émerveillement qu’on découvre un centre ville animé et agréable.

Une foule se forme, les gens sont en train de regarder quelque chose. Alors comme des moutons, on va voir ce qu’ils font. Il est 17h55 et dans 5 minutes, l’horloge astronomique va sonner. A 18h pile, les automates se mettent bouger, la squelette à droite sonne une petite cloches, on voit défiler les saints, tout ça dure moins d’une minute. C’est assez amusant.

et la version chocolat

En nous promenant dans la vieille ville, on va de surprise en surprise. D’abord gastronomiquement : les glaces italiennes ici sont à tomber. Franchement, ayant testé les glaces des 5 continents, je dois dire que les meilleures glaces (italiennes ou pas) sont celles d’Argentine et d’Europe de l’Est. Ce classement va peut-être évoluer, je n’ai pas encore visité tous les pays du monde non plus.

Ici, ils vendent une sorte de pain cuit au charbon, énorme… et dedans, on peut choisir de mettre du Nutella, la crème chantilly, de la glace… ou les trois en même temps. Bonjour les calories !

Les boutiques de souvenir, de bijoux et de cristaux sont partout. Les bijoux sont tous ornés de grenats, genre un collier, 200 grenats ! Façon fruit de grenade. Le grenat tchèque est le mieux coté et très apprécié pour ses qualités. Si vous voulez en savoir plus sur le choix des grenats, cliquez ici. Pour l’instant, je résiste à la tentation, mais j’ai très très envie d’en acheter, alors que je ne sais pas encore sertir ahaha 🙂

Ici, comme partout en Europe de l’Est, les gens attendent patiemment le feu vert pour traverser la rue (pas comme nous, les sauvages). L’anglais est compris et parlé par tous. Sinon, le « body language » marche très bien, je parle aux vendeuses en anglais, elles me répondent en tchèque et on se comprend à 100%.

Les boutiques d’alcool sont partout partout. Les bars aussi, la bière est vraiment pas chère. Je ne peux pas vous dire si elle est bonne ou pas, nous ne sommes pas amateurs de bière. En tout cas, Prague est LA destination pour les enterrements de vie de jeune fille/garçon. On peut même y faire du parachutisme.

Nous suivons la foule (on est en week-end, c’est noir de monde) et arrivons sur le pont Charles. Il est vraiment aussi beau que dans mon imagination, avec des statues par ci par là, des peintres, des vendeurs de souvenirs… La vue est très poétique, avec le grand château au haut de la colline au fond. Je suis envahie par une forte émotion devant autant de beauté. Contrairement à ce que vous pouvez penser, je suis plutôt casanière, et le fait de voyager sans la possibilité de prendre mon chat, me fait beaucoup de peine, mais devant autant de beauté, ma peine est plus qu’apaisée.

Sur ce, nous rentrons et découvrons avec plaisir qu’il y a des restaurants vietnamiens tous les 200m. Ils vendent mon plat préféré « bun cha ». C’est un plat que j’ai beaucoup de mal à trouver en France car les restaurants vietnamiens en france sont en général du Sud; alors que c’est un plat du Nord du Vietnam.

Notre vie de nomad workers à Prague

Prague est parfait pour nous car nous avons besoin d’une jolie ville, mais qui ne nous prend pas trop de temps non plus à visiter (pas comme Cracovie et une tonne de must-see) car nous avons pas mal d’engagements professionnels. Un confrère SEO nous conseille d’investir notre temps sur un outil, ou une formation en ligne. Le graal des nomades digitaux ! Ayant fini mon auto-formation en PHP, MySQL et gagné un temps fou sur les projets de mon gros client, je me penche doucement sur Amazon FBA, un autre graal. Nous travaillons dans un secteur où nos métiers risquent de disparaître d’ici 10 ans, il faut que nous fassions de la veille et de l’auto-formation pour évoluer sans cesse.

Il y a beaucoup de clubs de sport avec piscine, sauna… ils sont très quali. Certains appartiennent aux grands hôtels, on peut y accéder pour 30€/2h ou avec un abonnement mensuel. On a même repéré un jacuzzi à la bière ! JB va à la piscine tous les matins. C’est une piscine de 25m de longueur, mais seulement 1,5m de profondeur. Ici, les gens sont beaucoup moins pudique que nous, c’est assez fréquent de voir des gens tout nus dans le sauna (mixte), ou à la douche (non mixte par contre). Ça va nous habituer pour le Japon.

Nous cuisinons beaucoup moins ici qu’en Pologne. Pourquoi cuisiner quand on est entourés de restaurants ? En plus, les courses sont plus chères qu’en Pologne. A midi, on alterne entre restaurants asiatiques et cantines tchèques. Le soir, on alterne entre restaurants mexicains, pizzas ou food courts (dans les centres commerciaux). La cuisine tchèque me plaît moyennement, les bonnes adresses conseillées par notre « proprety manager » sont.. bof bof. De toute façon, on nous a prévenus ! C’était en Pologne où l’on mangeait le mieux en Europe de l’Est.

Dans notre quartier (Prague 3), les boutiques ne donnent pas toutes sur la rue. Le rez-de-chaussée est à moitié sous-terre, du coup beaucoup de services sont cachés au sein des immeubles. On peut voir une grosse pancarte (en général massages/soins etc.), il faut sonner à la porte puis suivre les flèches pour arriver à bon port.

Nous sommes à 5 stations de tramway du centre-ville, ou 3 stations de métro. C’est très facile de prendre des transports publics car Google Maps recense tout, même les horaires. On achète les tickets aux machines (munis des pièces), ou alors n’importe quelle supérette, marchand de journaux… en vend aussi, très pratique quand vous n’avez que des billets. Je préfère le tram au métro, car il y a toujours d’énormes courants d’air,  le métro est, en plus, sur-climatisé.

 Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! A bientôt pour de nouvelles aventures à Prague ou ailleurs.

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

C’est un peu moins cher que la France, mais la vie est chère comparée aux autres pays d’Europe de l’Est. Évitez les restaurants au centre-ville, traversez le pont, ou allez dans notre quartier (Prague 3).

  • Location d’un appartement pour un mois : 1058€ sur Airbnb
  • Restaurants : 500 couronnes soit 20€ pour deux/repas (boissons comprises)
  • Courses : entre 300 et 500 couronnes pour deux repas
  • Glace : entre 29 et 60 couronnes. Antoninovo Pekarstvi vend les meilleurs glace de la ville !

  • Tickets de transport : 24 couronnes pour un trajet de < 30mn
  • Bien-être :
    • Massages : entre 500 – 600 couronnes/h (hors centre-ville)
    • Spa, jacuzzi, sauna : 30€ pour 2h chez Boscolo Wellness & Spa (je recommande)
    • Ménage : 15€ pour 2h environ
    • Piscine : 90 couronnes/ticket d’une heure le matin

Distributeur

Il ne faut pas accepter le taux de change proposé par les distributeurs (23 coursonnes au lieu de 25 pour 1€). Choisissez « non je n’accepte pas ». Le distributeur insistera « choisissez notre taux, au lieu de faire aveuglement confiance au taux de votre banque ! », déclinez quand même. A la fin, si vous avez une carte avec option internationale comme ça, vous aurez le bon taux : 25,xxx coursonnes pour 1€.

Ici, les cartes ne sont pas toujours acceptées comme en Pologne, préparez-vous à avoir beaucoup de cash sur vous. Les billets de 1000 couronnes sont acceptés un peu partout, mais 2000 un peu moins. Retirez 1900 ou 1500 couronnes à la fois.

Gardez vos pièces pour payer les tickets de transport.

Où se loger

Vu comment les transports sont pratiques et nombreux, évitez d’être à Prague 1 (et payer cher). Choisissez Prague 2, Prague 3, ou Prague 6.

Transport

Quand vous allez au centre-ville, descendez à la station de Métro Mustek, puis marchez jusqu’à la vieille ville. Mustek est un peu plus local, il y a plein de boutiques, on n’y voit pas seulement des touristes.

Les tickets s’achètent aux machines près des stations de tram/métro. Si vous n’avez pas de pièces, rendez-vous dans une supérette à côté/marchand de journaux, ils en vendent aussi (au même prix).

Les tarifs pour le centre-ville (transfert illimité entre le métro/tram/bus) :

  • 30 minutes : 24 couronnes
  • 90 minutes : 32 couronnes
  • 24h : 110 couronnes
  • 3 jours : 310 couronnes

J’ai entendu parler d’un ticket mensuel mais quand je me suis rendu à la station censée le vendre, le bureau était fermé.

Il y a 4 types de tarifs pour Prague : zone P (2 tarifs), zone 0 (zone 0 et zone B).

  • Zone P : métros, trams, bus (n° 100 à 299 et 501 à 599), le funiculaire Petrin, les ferries et certaines lignes ferroviaires. Il y a 2 tarifs appliquant à la zone P alors renseignez-nous si vous vous aventurez un peu loin
  • Zone 0 : bus numéros 300 à 399 et 601 à 620 + certaines lignes ferroviaires.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2017 Tour Du Monde 5 Continents

Theme by Anders Norén