Tour Du Monde 5 Continents

Quand rien n'est prévu, tout est possible

J’ai assisté au concert de Coldplay à Varsovie : mon avis & retour d’expérience

Sur mon logiciel de prise de note préféré (Evernote), j’ai une note avec toute une liste de choses que j’ai envie de faire à plus ou moins long terme.

Sur cette note, sobrement appelée « My dreams », on peut par exemple trouver :

  • Aller dans le désert (c’est fait)
  • Gravir le Mont Blanc (tenté mais les conditions climatiques n’étaient pas bonnes, ce n’est que partie remise)
  • Courir un marathon (il faut encore de l’entraînement)
  • Faire un tour du monde (c’est fait 🙂 )
  • Sauter en parachute (c’était mon cadeau d’anniversaire il y a 3 ans mais toujours pas fait)

Un de ces « rêves » était d’assister à un concert de Coldplay, ce fût un peu laborieux mais c’est fait !

En octobre dernier, Coldplay a annoncé 13 concerts pour la tournée européenne de leur dernier album A Head Full Of Dreams en juin et juillet 2017.

A l’époque nous étions au Vietnam et nous n’avions franchement aucune idée d’où nous serions l’année d’après. J’ai décidé de tenter le coup en essayant d’acheter des places pour leur concert de Lyon ou de Paris. Malheureusement, en me connectant 30 minutes avant l’ouverture de la billetterie en ligne, il y avait déjà 50 000 personnes devant moi dans la queue virtuelle. 5 minutes après l’ouverture, toutes les places pour Coldplay s’étaient envolées !

Un peu dégoûté, je me suis mis un reminder quelques mois plus tard pour tenter d’acheter des places sur un site de revente.

Notre projet et itinéraire post-tour du monde se précisant, nous avons décidé de passer le mois de juin en Pologne. Coup de chance, c’est ce mois-là que Coldplay passait à Varsovie !

Etant à Cracovie et travaillant le lundi matin (le concert ayant lieu dimanche soir), j’ai mis un peu de temps à me décider mais nous avons finalement planifié un WE à Varsovie avec l’idée de le coupler au concert. Je me suis dit que l’occasion de ne représenterait plus de si tôt et qu’il fallait saisir cette chance. Un de autres « concerts to do » était celui d’Oasis, c’est trop tard (le groupe s’étant séparé en 2009) !

Il ne fallait pas traîner puisque je me suis décidé une semaine avant le concert. Le (seul ?) site qui proposait des tickets était le site Viagogo.

Viagogo est un site assez scandaleux qui joue avec tous les leviers marketing pour convaincre les fans d’acheter (faux sentiment d’urgence, compte à rebours, queue virtuelle fictive, …). Le tunnel de conversion est redoutable. Les tarifs sont exorbitants (environ 2x le tarif officiel) et le prix final (incluant frais de service et taxe) n’apparaît qu’une fois les numéros de carte bancaire saisie…

Dernier coup de pression quand je comprends qu’il n’est pas possible de télécharger les tickets directement mais que je dois les recevoir par UPS. Après quelques échanges avec mon « proprio Airbnb », je décide finalement de les faire envoyer à notre hôtel à Varsovie où ils arriveront à bon port en temps et en heure.

Bref, il m’a fallu mettre la raison sur off pour aller jusqu’au bout du processus et me laisser guider par l’envie de réaliser mon rêve.

Une semaine plus tard, je suis devant le stade national de Varsovie où se déroule le concert. Ce stade tout récent (2012) a été construit pour l’Euro 2012 de football que  la Pologne co-organisait avec l’Ukraine.

Les contrôles de sécurité sont très légers et je mets moins de 5 minutes à entrer, c’est dans ce genre d’occasion qu’on ressent encore plus la tension qui règne en France depuis les attentats. Pour un tel événement, il y aurait eu une double voire une triple fouille à Paris.

A l’entrée on nous donne un petit badge ainsi qu’un bracelet connecté qui déclenchera automatiquement des lumières multicolores synchronisés pour produire des effets lumineux très spectaculaires.

Une fois rentré dans l’enceinte, de nombreux food trucks sont disponibles pour se restaurer, l’ambiance est bon enfant.

Je vais repérer ma place et patiente pour assister aux deux premières parties.

Les deux premières parties (Lyves, une chanteuse italienne puis Tove Lo, une chanteuse suédoise) n’ont pas un très grand intérêt. Même si c’est une opportunité unique de faire ce type de première partie, ça ne doit pas être évident d’essayer de chauffer un stade pas encore plein et impatient que le vrai concert commence.

Cette première partie me fait prendre conscience que mon emplacement n’est pas franchement top. Je suis loin (ça je le savais) mais je suis très bas, au rang n°5 (et ça je n’en avais pas du tout conscience). En plus de ça, l’échafaudage qui porte les immenses enceintes est en plein dans mon axe ce qui ne contribue pas à la visibilité.

Je décide donc de trouver une alternative et je la trouve en remontant et en me mettant derrière les barrières. Je suis toujours loin mais cette fois je suis plein axe par rapport à la scène, sans perte de visibilité.

A 20h45 le concert démarre pour près de 2h de show !

Petite déception d’entrée, je trouve que la qualité sonore n’est pas très bonne. Les basses sont bien trop fortes et ont tendance à masquer la magnifique voix de Chris Martin. C’est assez frustrant.

Ce n’est pas moins de 21 chansons que vont interpréter le groupe. Something just like this, The Scientist, Hymn for the week end, Fix You, Everglow, Viva la vida, … tous leurs hits vont y passer et je serais ravi de découvrir que je les connais tous.

Si la qualité audio laisse à désirer, visuellement j’en prends plein la vue ! Feux d’artifices, lasers, confettis, ballons de baudruche géants, …

Les bracelets connectés permettent de changer la couleur du stade régulièrement, c’est vraiment magique ! Mes photos prises dans l’obscurité ne donnent pas grand chose mais permettent d’avoir une idée du rendu visuel.

A deux reprises pendant le concert, le stade devient tout noir et le groupe apparaît sur deux petites scènes au milieu de la fosse. Je n’ai pas bien compris comment ils avaient pu se déplacer jusque là en fendant la foule mais ça fait son effet. Les spectateurs dans la fosse ont dû adorer ! Le fait de se produire sur des scènes beaucoup plus petites donne un côté intimiste alors qu’il doit y avoir pas loin de 70 000 spectateurs (la capacité du stade de Varsovie en configuration concert est de 72 900 places).

Il n’est pas loin de 23h quand le concert s’achève. Mon rêve d’assister à un concert de Coldplay est réalisé, place au suivant 🙂

Q&A

Est-ce que ça vaut le coup d’aller voir Coldplay à l’étranger ?

Nous étions déjà en Pologne, d’où le choix d’aller voir Coldplay à Varsovie.
En réalité, si l’on partait de France, même si l’on pouvait acheter les places au prix d’origine (disons 67€), le fait d’ajouter en plus 200€ d’avion + 60€ d’hôtel rendrait le voyage beaucoup trop cher.

 

 

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2017 Tour Du Monde 5 Continents

Theme by Anders Norén