Tour Du Monde 5 Continents

Quand rien n'est prévu, tout est possible

Le Château de Peleș à Sinaia (Roumanie) : Un week-end surprise pour les 30 ans de JB

Pour les grands anniversaires type 25, 30 ans, JB a toujours droit aux cadeaux surprise. Et cette année, comme il vient juste de fêter son passage à la trentaine, j’ai planifié en secret un petit week-end en amoureux à Sinaia, où se trouve le plus beau château de Roumanie.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Si nous sommes actuellement basés à Bucarest, JB doit aller à Paris toutes les semaines en ce moment, juste pour une réunion physique qui dure à peine 1h. C’est donc vers 1h du matin qu’il rentre enfin, épuisé et malade, à Bucarest… pour se faire réveiller à 10h15 par mon téléphone.

Sentant qu’il compte continuer sa grasse-matinée, je lui annonce qu’il a 45mn pour se préparer car « on part quelque part en week-end ».

Il me demande, l’air enthousiaste : « je prends mon maillot de bain ? »
ah non ! Je lui mens, glissant moi-même ses affaires de sport et son mailot de bain dans la valise, ni vu ni connu 😀

M’étant déplacée jusqu’à la gare la veille pour acheter les tickets, je connais le chemin par coeur et nous amène à la Gare du Nord (ouiii ils ont aussi une Gara de Nord à Bucarest) en 30 minutes.

Nous avons à peine le temps d’acheter des sandwichs chez Subway que notre train arrive déjà. Nous nous trompons de wagon mais les contrôleurs sont très gentils et nous montrent le bon wagon. J’ai pris la 1ère classe pour nous, heureusement que je l’ai fait car JB aurait été trop à l’étroit en 2nde classe. Comme d’habitude, partout dans le monde, JB tombe sur un carré de 4 (snif), il déteste ça car pas idéal pour ses longues jambes.

Dans le train, des vendeurs passent pour nous proposer des chips, des boissons et des verres de framboise et myrtille. Hmmm difficile de résister quand ça ne coûte que 2,5€ le gros bac de myrtille.

Le train arrive à l’heure et on découvre une ville montagneuse de toute beauté, un peu trop peuplée à mon goût. Nous marchons jusqu’à notre hôtel… je charrie JB en lui montrant des hôtels miteux et faisant semblant que ce sont les nôtres. Finalement, on arrive enfin à notre hôtel 4* et je lui annonce qu’il est équipé d’un sauna, d’un hammam, de deux piscines, 3 jacuzzis… Il est ravi car il lutte contre sa fatigue et son rhume depuis une semaine et un bon sauna le guérira.

Il est déjà 14h30 et le château ferme à 16h30. On prend rapidement un taxi, n’ayant pas le courage de se taper un bon dénivelé pendant 40mn. Le conducteur est super drôle, il nous annonce, l’air grave, façon Game of Thrones que « Winter is coming ». Qu’on a eu un mois d’août exceptionnellement doux mais l’hiver pointera bientôt son nez avec ses -20°C pendant des semaines.

Normal, Sinaia, c’est aussi une station de ski !

Le château de Peles


Le château de Peles est la résidence d’été du 1er roi de Roumanie. Il est très très beau et surtout moderne : équipé dès le début d’électricité, d’un système de chauffage, d’eau courante (et chaude). Pour le style roumain, on visitera autres choses hein, car celui-ci est construit dans un style allemand.

Un petit zoom sur la porte ?

Même si ce n’est pas tout à fait la même chose, mais ça me fait quand même penser à l’affiche du film Dracula by Bram Stocker.

Le château se visite obligatoirement avec un guide (c’est inclus dans les tarifs). Nous choisissons le tour normal pour 30lei/personne qui dure 1h. Et nous choisissons de ne pas payer les 35lei supplémentaires pour prendre des photos.

Je dois dire que pour le deuxième château le plus visité de Roumanie, l’organisation est mauvaise. Nous faisons la queue devant la porte d’entrée, pour être ensuite chassés par une employée « revenez dans 15 minutes, le prochain tour est à 15h15 ». Ouais super, quand on reviendra dans 15 minutes, on refera la queue et on attendra encore un prochain tour c’est ça ? Ils auraient dû attribuer à chacun un horaire précis.

Le guide n’est pas très intéressant, c’est juste un prétexte pour réguler le trafic au sein du château qui a une toute petite hauteur de plafond et une décoration très très chargée (du bois partout, des sculptures et statues partout). Ce n’est pas trop notre style, mais en regardant chaque détail, on ne peut que s’extasier devant autant de technicité, de richesse et matériaux précieux.

Photo prise sur Eastcomfort.com

La librairie de rêve à deux étages est également très impressionnante

Photo prise sur adventure-romania.com

Les vitraux sont super beaux également. C’est dommage qu’il y ait autant de monde car on doit bouger très vite d’une salle à l’autre; et essayer d’être à côté de notre guide sinon on entendra le guide du tour suivant, expliquant la même chose, mais dans une langue qu’on ne comprend pas.

Je dois avouer cependant que c’est mon château préféré d’Europe Centrale/de l’Est… pour le moment.

Après 1h de visite dans un espace restreint avec des touristes mal élevés, on est contents d’en sortir enfin. Nous passons devant l’autre château (Pelisor), réservé au 2ème roi de Roumanie. Celui-ci est le neveu du 1er, car le 1er n’a pas d’enfants. Mais le château est déjà fermé à 16h30, nous allons nous contenter de regarder l’extérieur. De toute façon, JB est toujours malade et a hâte de profiter de son sauna.

Nous hélons un taxi qui refuse de mettre le compteur (10lei jusqu’à notre hôtel, dit-il). Toujours aussi charmants les chauffeurs de taxi, partout dans le monde ! Mais bon, 10 lei = 2,2€

Notre hôtel

Quand j’ai réservé l’hôtel (Hotel International), il ne restait que des chambres avec lits jumeaux. J’ai fait la réservation puis écrit un mail à l’hôtel en mentionnant l’anniversaire de JB pour leur demander de nous réserver une chambre double si possible. Ce truc marche toujours dans les hôtels de luxe car on a eu, grâce à la même technique, un upgrade au Sheraton à Macau (+ des macarons) et une attention particulière chez Vinpearl Vietnam.

Voilà la belle vue qu’on a depuis le lit. Les chaises que vous voyez là font partie de notre terrasse privée. Hihihihihi


Nous passons rapidement à l’espace Wellness (après avoir tourné en rond – apparemment les signalétiques ne font pas partie des points forts des roumains). Les piscines sont beaucoup plus grandes que sur les photos, et nous avons la surprise de découvrir une grande piscine à l’eau salée.

Le hammam est super chaud (ça nous rappelle les bains thermaux à Budapest), le sauna ça va, les jacuzzis petits mais funs. Bref, après 2h à alterner entre jacuzzis, piscines, saunas et hammams, JB est presque guéri. Youpiiii !

Nous dînons au restaurant Tifol de l’hôtel, c’est super décevant. Heureusement les prix sont raisonnables et le service impeccable.

Le lendemain, nous profitons du petit déjeuner super varié et généreux de l’hôtel (buffet à volonté). Les viennoiseries roumaines n’égalent pas leurs versions françaises mais c’est quand même très bon. Sur ce, nous faisons un dernier tour à l’espace wellness avant de quitter l’hôtel.

Nous déjeunons dans un restaurant sur la route principale. JB est surpris de voir que le menu n’est pas traduit en anglais pour un endroit si touristique. Cependant, le roumain est très proche du français, on n’a eu aucun mal à comprendre le menu.

En fait, les touristes non-roumains visitent Sinaia le matin puis continuent jusqu’à Brasov et visitent le château de Bran (le faux château de Dracula). Mais ce week-end est surtout l’occasion d’offrir une parenthèse de détente à un birthday boy malade donc nous avons mis moins l’accent sur les visites.

Ainsi s’achève notre week-end rapide à Sinaia. Le train mettra 1h30 à nous ramener à Bucarest, sous une pluie torrentielle.

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

  • Hotel International ****, 130€/nuit, petit déjeuner inclus, accès à l’espace wellness (il y a d’autres hôtels beaucoup moins chers, à partir de 20€/nuit)
  • Repas : entre 70 et 80 lei pour deux personnes (soit 17€)
  • Visite du château de Peles : parcours normal 30 lei/personne, parcours optionnel 60lei/personne
  • Taxi centre-ville => Château de Peles : 7 lei normalement, mais les chauffeurs vont essayer de vous faire payer 10 lei
  • Train Bucarest – Sinaia : 10€ en 1ère classe/personne/trajet, vous pouvez acheter les tickets en ligne ici http://www.cfrcalatori.ro

Si ça vous intéresse, il y a aussi un téléphérique à Sinaia.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2017 Tour Du Monde 5 Continents

Theme by Anders Norén